Réforme de la sécurité routière en Israel : ce que ça change pour vous

La police israélienne applique une nouvelle loi aux conducteurs qui exige une valeur élevée des pénalités financières et des points d’inaptitude !

4 points

1 – Conduite du véhicule  en utilisant tout appareil doté d’une fonction téléphonique et tenu en main  4 points. Par contre, cette interdiction ne s’applique pas au conducteur d’un véhicule d’urgence dans l’exercice de ses fonctions (Ex. : un policier, un pompier ou un ambulancier).

Pour utiliser légalement et en toute sécurité votre appareil téléphonique, vous pouvez :

  • garer votre véhicule à un endroit prévu pour ce faire, ou encore, en cas d’urgence, dans une entrée ou une sortie d’autoroute
  • utiliser un appareil mains libres

2 – Conduire un véhicule sur le trottoir, pas pour l’entrée ou la sortie de la cour ou du garage 250 +4 points
3 – Passager sans ceinture de sécurité 250 +4 points
4 –  Tracter un véhicule ou une  remorque sans sécurité 250 + 4 points

Si votre véhicule tire une remorque, vous devez respecter diverses obligations afin de vous déplacer en toute sécurité.

  • Aucune de ses parties ne doit pouvoir tomber, couler, se déverser, se déplacer, se détacher ou être emportée par le vent.
  • Il doit être solidement retenu ou suffisamment recouvert.
  • Il ne doit pas réduire votre champ de vision.
  • Il ne doit pas masquer les feux ni les phares.
  • Il ne doit pas compromettre la conduite ou la stabilité du véhicule.

5 – ne pas suivre les limites de la vitesse 250 + 4 points

Six points

1 – Non-respect des signaux pour le virage à gauche ou à droite, ainsi que la référence aux autres signes comme cédez le passage, la priorité, rue à sens unique 428 à 431 + 6 points
2 – ne pas ouvrir la porte ou la fenêtre de l’autobus lorsqu’il s’arrête avant la jonction d’un chemin de fer 500 +6 points
3- Ne pas respecter le stop en rouge sur un chemin de fer par un autobus où la route est pavée d’asphalte ou de béton sur une distance de 20 mètres du rail le plus proche 750 +6 points

Aujourd’hui, la signalisation routière est généralement trilingue (hébreu, arabe et anglais). L’une des particularités en Israël est le panneau STOP représenté parfois par une main, ce qui n’empêche pas de voir aussi des panneaux octogonales «normaux».

Souhail Ftouh