| More

Le chef d’état-major interarmées américain Martin Dempsey est arrivé cette semaine en Israël pour une courte visite. Il a rencontré son homologue Benny Gantz, et d’autres généraux de Tsahal, ainsi que des dirigeants politiques : le président Shimon Pérès, le Premier ministre Netanyahu et le ministre de la Défense Ehoud Barak. Pour sa première visite en Israël, le général Dempsey a été reçu par la garde d’honneur

Le Général Dempsey est accompagné par son épouse Madame Deanie Dempsey, qui a été accueillie par Madame Revital Gantz.

Le Président du Joint Chiefs of Staff Martin Dempsey a visité le Musée d’Histoire de l’Holocauste à Jérusalem, Yad Vashem, accompagné par le Chef D’état-major de Tsahal Benny Gantz et l’Ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro. Il a allumé le mémorial de “la Flamme Éternelle”. Plus tôt dans la matinée, le Général a visité le siège de Tsahal à Tel-Aviv, où il a rencontré Gantz et le Ministre de la Défense Ehud Barak.

Le Chef D’état-major Martin Dempsey a déclaré espérer que sa présence ici, reflète l’engagement que les Etats-Unis et Israël ont “l’un pour l’autre”. Le général américain a appelé de ses voeux vendredi une meilleure coopération entre les deux pays, sur fond de tensions avec l’Iran qui font craindre une intervention armée israélienne.

“Nous avons beaucoup d’intérêts en commun dans la région en cette période très changeante et plus nous pouvons continuer à discuter entre nous, mieux ce sera pour nous tous”, a déclaréle chef d’état-major des forces armées américaines.

En septembre dernier, c’est le chef du commandement européen des Etats-Unis, l’amiral James Stavridis qui etait en visite dans l’Etat hébreu après avoir été l’hôte du chef d’état-major de Tsahal, le général Benny Gantz. Les deux hommes ont eu plusieurs entretiens et le militaire américain a visité des sites stratégiques israéliens dont les batteries anti missiles “Dôme de fer”. Il s’agissait de la troisième visite de l’amiral Stavridis en Israël.

Selon Amos Guilad, directeur du ministère de la Défense, “les liens sécuritaires avec les Etats-Unis se sont sensiblement renforcés ces derniers mois”. L’ancien chef des Renseignements militaires a déclaré qu'”Israël n’est pas un fardeau pour les Etats-Unis pour ce qui concerne les renseignements et la sécurité. Il apparaît que les Américains ont pris la décision de renforcer leurs liens sécuritaires avec nous en matière de renseignements, de lutte contre le terrorisme, contre l’Iran et les mouvements radicaux. Cette collaboration est très précieuse stratégiquement pour Israël.”

Les Etats-Unis ont secrètement autorisé la vente de 55 puissantes bombes anti-bunkers à Israël, a rapporté le 23 septembre dernier le magazine Newsweek sur son site internet. “Nous ne faisons pas de commentaire”, a déclaré le porte-parole du Pentagone, George Little, qui a toutefois indiqué que les Etats-Unis restaient engagés à aider Israël à maintenir sa supériorité militaire dans la région.

L’ancien chef du personnel de la Maison Blanche, Rahm Emanuel, a indiqué le 10 décembre dernier que les relations israélo-américaines se sont améliorées récemment. Dans une interview à la télévision israélienne, il a estimé que ”les relations entre Obama et Netanyahu avaient mal commencé, mais que les deux dirigeants font preuve de responsabilité”, ajoutant que le lien entre les USA et Israël était ”solide comme le roc”.

L’ambassadeur américain en Israël, Dan Shapiro, a confié, dans un entretien paru le 12 janvier dernier dans le journal Maariv, que son pays ressent la menace iranienne et promet : “Le président Obama affirme clairement qu’il fera tout ce qui est son pouvoir et prendra toutes les mesures nécessaires afin d’empêcher l’Iran de fabriquer des armes nucléaires”. Shapiro a également précisé que “les Etats-Unis sont sur la même longueur d’onde qu’Israël quant à l’analyse de la menace iranienne”

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*