| More

La chanteuse atypique de pop jazz Rickie Lee Jones sera sur la scène de Ramat Gan, près de Tel-Aviv le 20 juin prochain.

Bob Dylan a invité la chanteuse Rickie Lee Jones à l’accompagner dans son concert en Israël prévu le mois prochain, a annoncé son bureau de production. Le légendaire chanteur américain, qui aura 70 ans en mai, se produira au stade de Ramat Gan, près de Tel-Aviv. Ce stade, le plus grand du pays, peut accueillir plus de 40.000 fans.

Rickie Lee Jones est une chanteuse, musicienne et compositrice américaine née le 8 novembre 1954.

À l’âge de 18 ans, elle part faire ses études en Californie, à Venice. Tout en travaillant dans des bars, elle se produit dans quelques clubs. En 1975, elle rencontre Sal Bernardi, qui devient son ami et son futur collaborateur. À la fin de ses études, Rickie Lee Jones s’installe à Los Angeles.

Remarquée par plusieurs artistes comme Alfred Johnson ou Lowell George (Little Feat), elle est repérée par le producteur Lenny Waronker, qui lui fait signer un contrat chez Warner. Elle sort son premier album Rickie Lee Jones, en 1979. D’inspiration jazzy, ce chef d’oeuvre fait sensation par la beauté des textes, poétiques et délicats, de la jeune femme, et par son tube devenu un classique, « Chuck E.’s in Love » dédié au chanteur Chuck E. Weiss.

Au cours de ses trente années de carrière, elle a enregistré des chansons dans une variété de styles incluant le rock, le R&B, le blues, la pop, la soul, et le jazz. Elle a reçu le Grammy Award du meilleur nouvel artiste en 1980.

Si elle a connue un succès relatif à la fin des années 70, Rickie Lee Jones s’était faite plus que discrète, voire oubliée depuis quelques années. La chanteuse et songwriter américaine revient sur le devant de la scène avec des compositions oscillant entre Jazz, Blues et Folk.

Depuis le succès de son premier album éponyme récompensé en 1979 par le Grammy Award de la meilleure nouvelle artiste, cette native de Chicago ne cesse de créer et d’être là où on ne l’attend pas. Luc Besson utilise le titre “Lucky Guy” de l’album “Pirates” (1981) dans une des scènes du film “Subway”. Elle navigue à sa guise entre rock, soul, R&B.

Ftouh Souhail

Voir plus d’infos : www.rickieleejones.com

Leave a Reply

*