Riyad semble vouloir se tourner vers Israel pour équiper ses forces armées

L’Arabie saoudite  semble être  intéressé par l’achat d’équipements militaires à Israël. Les médias israéliens viennent de faire état des actions engagées pour acquérir le système de défense aérienne mobile israélien Dôme de fer.

Selon la chaîne 10 de la télévision israélienne, l’Arabie saoudite a fait part de sa volonté d’acheter le Dôme de fer par des canaux indirects. En outre, la chaîne 10 avait dit, en citant un marchand d’armes européen à Riyad, que les Saoudiens étaient en train d’étudier la possibilité d’acheter des armes israéliennes et qu’ils avaient visité une production d’armes made in Israel instaurée à Abu Dhabi.

Riyad cherche à acheter un Dôme de fer israélien pour contrer les missiles lancés par les  rebelles chiites au Yémen.

Et en dépit du fait que Riyad n’a pas de relations diplomatiques officielles avec Jérusalem , la chaine 10 a rapporté que la coopération en matière de renseignement israélo-saoudien avait fait des progrès notables.

jeudi 12 janvier, dans l’après-midi, l’unité balistique de rebelles chiites du Yémen a tiré un missile de type Qaher-M2 vers le sud de l’Arabie saoudite, en visant un hangar d’hélicoptères Apache dans la province de Najran.

Le futur gouvernement allemand ne vendra plus d’armes à Riyad

En vertu d’un commun accord signé entre les partis allemands pour former le prochain gouvernement de coalition, les futurs dirigeants du pays seront tenus de cesser d’exporter des armes vers l’Arabie saoudite et les autres pays impliqués dans la guerre du Yémen.

Les dirigeants de la coalition, dont les chrétiens-démocrates dirigés par Angela Merkel et les sociaux-démocrates chrétiens dirigés par Martin Schulz, se sont accordés sur les termes d’un commun accord pour former un nouveau gouvernement. Lors de ces discussions qui ont porté sur diverses questions, les deux parties ont convenu d’un projet de 28 pages relatif aux questions internes et externes.

Selon un rapport de Reuters, les signataires de l’accord de 28 pages ont exhorté le gouvernement de coalition à travailler en étroite collaboration avec la France pour renforcer la zone euro.

En outre, le gouvernement de coalition allemand, en vertu de l’accord, s’engage à cesser d’exporter des armes vers l’Arabie saoudite, qui est l’un des plus gros clients de Berlin, et les autres pays impliqués dans la guerre contre le Yémen. L’ancien gouvernement allemand a souvent été critiqué pour avoir exporté des armes vers l’Arabie saoudite.

Angela Merkel s’est lancée depuis le début de la semaine dans des négociations avec le parti de Martin Schulz dans l’espoir de former un gouvernement de coalition. Auparavant, le Parti social-démocrate allemand avait refusé de participer au gouvernement de coalition de Mme Merkel.

Souhail Ftouh 

 

 

 

 

 

 

One thought on “Riyad semble vouloir se tourner vers Israel pour équiper ses forces armées

Comments are closed.