| More

En cette veille de Roch Hachana 5772 (Nouvel an du calendrier juif), il est d’habitude de souhaiter Chana Tova : bonne année, en hébreu. C’est le voeu qu’il est d’usage de se souhaiter à l’occasion de Roch Hachana, le nouvel an juif.

Cette fête marque le début de l’année juive dans le calendrier hébraïque.C’est aussi à ce moment que D.ieu a achevé la création de ce monde en créant le premier homme, Adam.

Et le premier geste d’Adam, lorsqu’il s’adressa à toutes les créatures, fut de Le proclamer Roi de l’univers en disant :“Venez, inclinons-nous, prosternons-nous, plions genou devant D.ieu notre Créateur” (Psaumes 95, 6).

Roch Hachana où D.ieu créa le monde, chaque année, Il reconsidère Sa création, examine la qualité des liens par lesquels nous nous unissons à Lui et détermine la nature de Sa relation avec nous pour l’année qui commence

Rosh Hachana est un Jour solennel plein de la magnificence divine. Selon le Talmud de Babylone, trois livres sont ouverts à Roch Hachana : un pour les totalement justes, un pour les totalement méchants, et un pour ceux qui occupent une place entre les deux. Les justes sont aussitôt inscrits et consignés pour la vie, les méchants pour la mort, les intermédiaires sont en suspens, de Rosh Hashana au Yom HaKippourim. S’ils ont mérité le pardon, ils sont inscrits pour la vie, s’ils ne l’ont pas mérité, ils sont inscrits pour la mort.

Sur le plan rituel, la fête de Rosh Hashana est particulièrement riche. En dehors de la sonnerie du shofar à la synagogue qui est le commandement principal de la fête, notons la richesse des prières liturgiques et poèmes spécialement composés pour cette occasion. Ces jours-ci le peuple juif se recueille et prie en toute âme et conscience. Le son vibrant du chofar retentit avec force dans toutes les synagogues de la planète.

Lorsque le peuple juif dans le monde entier se réunit pour célébrer Rosh Hachana, c’est une occasion pour les autres peuples d’essayer de sortir de la folie débridée et immorale et de revenir à une droiture réfléchie, exigeante et pure, et sincère, et fraternelle. C’est cela l’examen de conscience que nous devons partager à Roch Hachana avec le peuple juif.

Israël, c’est 5772 années d’histoire d’une nation. Un pays dont l’âme et l’histoire sont profondément imprégnées de courage, d’épreuves et d’espérance. Un pays dont la souffrance et la douleur n’ont d’égales que sa légitime aspiration à la paix et son inlassable combat pour sa reconnaissance et la dignité de son peuple.

A la veille de Rosh Hashana, le Nouvel an juif, permettez-moi de souhaiter douceur et bonheur au peuple d’Israël, et puisse nos vœux conjugués apporte la paix.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*