| More

 

ze

Comme chaque année, les représentants de la communauté musulmane d’Israël (20% des Israéliens) étaient accueillis à la résidence présidentielle à l’occasion du mois sacré de Ramadan.

Au dernier jour de Ramadan, une invitation  était adressé pour la rupture  du jeûne (iftar) soir chez le Président israélien Reuven Ruvi Rivlin.

Plusieurs invités et personnalités Musulmans sont conviés à cet Iftar.

 

Le premier sentiment est donc de saluer cette initiative qui se reproduit chaque année en Israel  depuis fort longtemps. Là, il faut tirer le chapeau à la présidence , celle qui représente le peuple israélien,un peuple qui permet à tous de vivre pleinement sa foi et ses convictions dans le respect de l’identité de chacun.

Le propos du Président  Reuven Ruvi Rivlin. était toujours  de respecter surtout  les musulmans pour avoir les mêmes opportunités que n’importe quel autre citoyen ce qui est vraiment un signal fort de respect du pluralisme.

On voit ici le fossé entre la conception israélienne  du vivre-ensemble et la vision des pays arabes qui ont expulsé les populations juives.

Reuven Ruvi Rivlin est particulièrement préoccupé par la sensibilité des Arabes israéliens. Au cours d’un débat à la Knesset en 2011 sur les moyens d’attirer les Arabes dans le service public, Rivlin, alors président de la Knesset, a déclaré qu’il s’opposait à un projet de loi donnant la préférence à l’embauche aux anciens combattants de l’armée israélienne dans le service public.

Rivlin a fait valoir que puisque la plupart des Arabes ne servent pas, ils étaient désavantagés pour avoir un emploi dans le secteur public. Il a également critiqué la Knesset pour n’avoir pas atteint le seuil de 10% des embauches des minorités.

z

 

En juillet 2012, Rivlin a fustigé un plan du parti Habayit Hayehudi pour la conscription des Arabes israéliens dans l’armée israélienne. Il est en faveur d’une infrastructure arabe séparée pour le service et pour permettre aux jeunes citoyens arabes de servir dans leurs propres communautés.

Le Président appelle aussi à créer une identité commune pour que les deux peuples qui forment Israël puissent vivre en harmonie.Le président a déploré le fait que renforcement de la confiance judéo-arabe a été politisé et coopté par la gauche d’Israël.

« Mes amis, la mission de renforcer la confiance entre les communautés juive et arabe est non seulement la tâche de la gauche et de tout autre camp politique en particulier. Il est la mission de tous ceux pour qui cette terre est chère », a-t-il affirmé.

 

Souhail Ftouh

 

 

 

Leave a Reply

*