| More

L’heure de vérité arrive à grand pas. Il va y avoir du lendemain douloureux dans les différents pays de l’E.U et meme en Russie.

Le ministère russe de l’Intérieur étudie l’interview de l’avocat moscovite Daguir Khassavov accordée à la chaîne REN TV, dans laquelle celui-ci a plaidé pour l’instauration de la charia en Russie, rapporte le service de presse du ministère.

Dans son interview, M.Khassavov a affirmé que la diaspora musulmane pourrait procéder à “une riposte sanglante” si l’on l’empêchait d’imposer ses normes.

“Nous estimons que nous sommes ici chez nous. Peut-être est-ce vous qui êtes les étrangers. Nous sommes chez nous, et nous allons instaurer les règles qui nous conviennent, que cela vous plaise ou non. Toute tentative pour l’empêcher entraînera une riposte sanglante. Nous noierons Moscou dans le sang”, a déclaré l’avocat.

“Nous allons étendre notre réseau (…). On commencera par la Russie, puis on passera à l’Asie, pour englober au bout du compte l’ensemble du monde arabe. Les musulmans du monde entier doivent s’unir. Ils doivent créer un système unique. La Russie doit nous offrir une telle possibilité”, a-t-il poursuivi.

Le porte-parole de la Cour suprême de Russie Pavel Odintsov a déjà conseillé à l’avocat de “bien peser ses déclarations publiques”.

La Russie comme l’Europe (où plutôt Eurabia) est gangrené par les musulmans qui veulent faire la LOI. Si les autorités russes ne prennent pas la mesure de cette phénoménologie, il s’en suivra une prochaine période de guerre civil.

L’islam est la deuxième religion en Russie par le nombre de ses adeptes. Selon diverses estimations, les musulmans seraient entre 11 et 22 millions, soit 8 à 15 % de la population du pays.

L’islam est arrivé en Russie en 1312 avec la Horde d’or qui l’avait alors déclaré religion d’Etat. La majeure partie des musulmans de Russie sont sunnites.

Vers 2000, le nombre de mosquées atteignait à peu près la moitié du niveau d’avant la révolution. 4 750 mosquées sont officiellement enregistrées mais elles sont certainement plus nombreuses. Selon les experts, on peut parler d’au moins 7 000. Début 1990, de nouvelles médersas ont vu le jour dans tous les grands centres de population musulmane.

Certains observateurs tirent la sonnette d’alarme. «Il ne faut pas, d’une part laisser pourrir la situation et construire des mosquées», explique dans une interview au journal en ligne Vzgliad Alexeï Malachenko et d’ajouter: «Nous avons la chance que les musulmans soient dispersés en Russie , il faut maintenir cette situation et surtout pas laisser se créer des ghettos comme dans les autres capitales européennes.».

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*