| More

C’est l’une des vidéos des plus en vogues actuellement sur les réseaux sociaux à tel point que même la célèbre chaine d’information Al-jazzera l’a repris dans son édition principale du samedi soir. Une grande partie de la presse écrite anglophone canadienne  jubile aussi devant ce qu’elle considère à tort comme un geste de bonne volonté de la part du gouvernement du Canada.

Dans le cadre d’un concert de bienvenue à l’occasion de l’arrivée  du premier contingent  de réfugiés syriens arrivés en Ontario, une Chorale d’enfants canadiens a chanté en arabe, ce vendredi, 11 décembre 2015,  un chant  islamique humiliant pour les non musulmans qui célèbre la soumission officielle des habitants de la péninsule arabe à l’Islam en juillet 622.

Cette chanson a été chantée la première fois pour accueillir Mahomet par des populations préislamiques qui ont préféré se soumettre à l’Islam au lieu de se battre et de périr à  Yathrib (future Médine), une paisible oasis voisine de La Mecque.

 

 

La Chorale chante ‘Tala al-Badru ‘Alayna’ (La pleine lune s’est levée), l’un des plus anciens Nasheeds (poèmes musicaux musulmans) qui a été chanté la première fois suite à l’arrivée du Prophète Mahomet pour fonder les bases du premier État islamique de l’histoire à Médine.

» La pleine lune s’est levée,  de la colline des adieux. Rendons-lui grâce, c’est une obligation, toute la vie à notre Dieu. Toi, Son apôtre, parmi les tiens; nous t’accueillons avec ferveur! Médine grandit de ton destin. Bienvenue au meilleur prêcheur! »

Le fait que ce chant  ait  été chanté, en arabe, par des enfants canadiens autochtones démontre que cette initiative a été minutieusement préparée profitant de l’ignorance des organisateurs canadiens concernant la symbolique de ce chant qui s’inscrit dans le contexte  spécifique des débuts de l’expansion de l’Islam.

Il semblerait que tous ceux qui ont cru que ce n’était qu’un simple chant de bienvenue  ont été pris en traître. Pour les auditeurs musulmans, en tout cas, ce chant évoque indiscutablement la soumission du pays d’accueil.

Bien que le Canada soit culturellement et politiquement éloigné du Moyen-Orient, des ONG liées à la mouvance des Frères musulmans au Canada, réalisent depuis quelques années une percée de l’Islam  qui arrive sous un aspect feutré, sans tambour ni trompette.

Maintenant c’est l’arrivée des réfugies syriens qui est instrumentalisée bien qu’il n’y’ait  aucune équivalence entre l’arrivée des réfugies syriens au Canada et l’arrivée d’un conquérant pour établir un Califat et une nouvelle religion à Médine.

Profitant d’une apparente avancée irrésistible de leur pions et par manque total de prise de conscience des  Canadiens, les promoteurs de l‘Islam conquérant en Ontario ont réussi à  faire chanter  des enfants canadiens  leur propre soumission à l’Islam comme il y’a 1400 ans en Arabie.

Le choix de ce chant historique n’a aucune raison d’être dans le contexte canadien car les nouveaux arrivants  ne sont pas des prophètes.

Mais une majeure partie de la communauté musulmane  canadienne semble approuver l’objectif islamiste consistant à transformer le Canada en un État islamique dans le cadre d’une politisation croissante des communautés musulmanes du pays.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

Leave a Reply

*