| More

Lundi prochain à la Knesset Shaul Mofaz, qui vient de remporter les primaires du parti Kadima, sera officiellement intronisé chef de l’opposition au cours d’une session extraordinaire de la Knesset actuellement en vacances pour les fêtes de Pessah.

Le statut de chef de l’opposition confère l’obligation au Premier ministre de rendre compte mensuellement de la situation sécuritaire et diplomatique d’Israël. Mofaz, actuellement président de la Commission de la Défense et des Affaires étrangères de la Knesset, devra démissionner de ce poste.

Né à Téhéran de parents originaires d’Ispahan, Shaul Mofaz a immigré en Israël avec sa famille en 1957. Après ses études, il rejoint Forces de défense d’Israël en 1966 et sert dans des troupes aéroportées.

Shaul Mofaz poursuit sa carrière militaire, il est promu au rang de général de brigade en 1988. En 1993, il devient commandant de Forces de défense d’Israël en Judée Samarie. En 1994, il est promu Général major des troupes du sud. Son évolution rapide continue. En 1997, il est nommé sous-chef d’état major et en 1998 il est nommé chef d’état major.

Après avoir quitté Tsahal, Shaul Mofaz rejoint le Likoud. Il fait partie des conservateurs de ce parti. En 2005 Shaul Mofaz rejoint le nouveau parti Kadima.

Kadima (“En Avant” en hébreu) a été créé par l’ancien homme fort Ariel Sharon en novembre 2005 alors qu’il était Premier ministre. L’ex-général avait alors fait scission du Likoud à la suite de l’opposition d’une partie des députés du grand parti de la droite nationaliste au retrait de la bande de Gaza qu’il avait orchestré.

Ehud Olmert avait succédé début 2006 à Ariel Sharon, terrassé par une attaque cérébrale, aussi bien à la tête du gouvernement que de Kadima avant de démissionner à la suite d’une série de scandales de corruption.

En 2008, Mr Mofaz se présente à la présidence de Kadima, mais il est battu de justesse par Tzipi Livni.

C’est Tzipi Livni qui avait pris les rênes du parti centriste lors des dernières élections législatives de février 2009. Sous sa direction, Kadima a obtenu le plus d’élus à la Knesset (28 sur 120), devant le Likoud (27) de Benyamin Netanyahu.Mais Tzipi Livni n’a pas réussi à mobiliser une majorité à la suite du refus du parti ultra-orthodoxe Shass de la soutenir, ce qui a permis à “Bibi” Netanyahu de former la coalition au pouvoir actuellement.

Le 27 mars 2012, il est élu président de Kadima en battant Livni (61,7% contre 37,2%).

Yaïr Lapid, dont le parti est en gestation pour la préparations des prochaines élections législatives prévues en 2013, a rejeté toute alliance éventuelle avec Tsipi Livni qui vient de perdre les primaires du parti Kadima face à Shaul Mofaz.

En réponse sur le chat de sa page Facebook à une proposition du père du porte-parole de Tsipi Livni évoquant une possible alliance , Yaïr Lapid a écrit laconiquement : “aucun politicien actuel ne sera membre de mon parti”.

Hanan Cristal, analyste politique de la radio-TV publique, a estimé qu’il y a de fortes chances que Shaul Mofaz accepte d’entrer dans un gouvernement de coalition dirigé par “Bibi” Netanyahu.

Les législatives en Israel sont prévues en octobre 2013, mais les rumeurs sur un scrutin anticipé à l’automne se multiplient, malgré les démentis de Benyamin Netanyahu, qui a aisément remporté le 1er février dernier une primaire au sein du Likoud.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*