| More

Le président israélien Shimon Peres est réçu par le premier ministre du Canada Stephen Harper à Ottawa.

Le président israélien Shimon Pérès a achevé cette semaine une visite d’Etat de quatre jours au Canada pour discuter notamment des “derniers développements” sur le dossier iranien et “renforcer les liens” avec ce pays “parmi les plus amicaux” à l’égard d’Israël, a annoncé son bureau.

Le président israélien a évoqué sur place les défis qui attendent le gouvernement d’union nationale dans lequel est entré le parti Kadima. ”Le gouvernement sera testé sur le terrain : sur le processus de paix et une bonne gestion dans le dossier iranien”, a-t-il affirmé. Des propos tenus depuis Toronto.

Le Canada qui entretien des liens forts avec Israël affirme sans cesse un soutien indéfectible à son encontre, notamment en ce qui concerne le danger iranien.

A Ottawa, Benjamin Netanyahu a rencontré , en mars denier , son homologue canadien Stephen Harper. Les responsables canadiens ont toujours menés des discours clairs, nets et précis: Ils ont montré à plusieurs reprises à quel point le Canada est attaché à la défense de l’Etat Juif.

“Il est vrai que nous avons été très clairs sur les dangers que l’Iran représenterait s’il avait l’arme nucléaire, sur ses intentions et ses capacités. Cela demeure une sérieuse source d’inquiétude pour (notre) pays, la position du Canada est très claire: nous reconnaissons bien entendu le droit d’Israël de se défendre à titre d’État souverain, à titre d’État juif” a annoncé Stephen Harper, le chef du gouvernement canadien.

Le président israélien Shimon Peres est arrivé au Canada pour une visite de quatre jours. Le président, qui a été accueilli par le ministre des Affaires étrangères, John Baird, et par le gouverneur général David Johnston, a rencontré lundi le premier ministre canadien Stephen Harper, sur la colline du Parlement à Ottawa.

Après avoir signé le livre des visiteurs et rencontré les présidents de la Chambre des communes et du Sénat, M. Peres, a été reçu par le gouverneur général David Johnston à Ottawa.

Les deux hommes ont eu une discussion sur l’éducation et l’innovation, deux sujets chers au président israélien, dont le but de la visite est de promouvoir une plus grande collaboration entre le Canada et Israël.

M. Peres a d’ores et déjà indiqué, par voie de communiqué, que le Canada figurait parmi les pays les plus amicaux à l’égard d’Israël: « J’ai l’impression que le Canada a toujours une approche positive, jamais indifférente, jamais neutre », a-t-il déclaré.

M. Peres a visité aussi Montréal et Toronto. Il a rencontré les premiers ministres du Québec et de l’Ontario. M. Peres a fait la promotion des spécialités israéliennes comme les énergies renouvelables, la recherche sur le cerveau et les techniques de l’eau.

Le président israélien a terminé sa visite par la plantation d’un arbre. Il a planté un pin blanc, appelé « arbre de paix » par les Iroquois, au domaine de Rideau Hall afin de commémorer sa visite au Canada.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*