| More

10339660_641108282642879_2999488048923763703_n

Ce lundi, 19 mai 2014, le Président de l’État d’Israël Shimon Peres a rendu visite au nouveau parc technologique, Beersheva Technology Park Gav Yam , dans le Néguev.

Ce dernier dispose d’une offre d’infrastructures complète et variée – terrains à vendre, locaux à louer, incubateur d’entreprise – et de services d’accompagnement adaptés aussi bien aux start-up qu’à des entreprises plus matures.

Le nouveau parc technologique de Beer Sheva Gav Yam est une communauté d’affaires innovante d’une centaine d’entreprises et centres de recherche regroupant près de 5000 travailleurs œuvrant dans un environnement de technologie. Il accueille des entreprises de haute technologie.

Accueillant des entreprises à  haute valeur ajoutée, dans des filières aussi pointues que la biotechnologie, ingénierie industrielle, les sciences de l’environnement ou l’informatique, le Parc Gav Yam bénéficie de l’appuie des autorités publiques locales.
Ce parc est une concrétisation de la vision sioniste est de faire de Beersheva  une ville d’innovation  et de créativité dans le domaine de technologie et futur moteur de l’économie israélienne.

« Le rêve de Ben Gourion devint une réalité. Aujourd’hui les expériences du rajeunissement du Néguev avec de nouvelles personnes et de nouvelles idées se concrétisent. Je sais que ce n’est que le début et il y a beaucoup à faire. Aujourd’hui, nous pouvons admettre que nous réalisons ce que nous avions prévu. De là, nous pouvons aider le monde entier à la science. La meilleure arme contre le terrorisme est la science. »

(Le Président, Shimon Perés, lors d’une visite sur le campus national de cyber à Beer Sheva)

«L’ouverture du Parc technologies de pointe dans Beersheva restera comme le tournant dans le développement du Néguev. Nous avons toujours été au cœur géographique d’Israël . Maintenant, nous sommes en voie de devenir le véritable centre d’innovation et de croissance » , a déclaré le président de l’Université Ben Gourion du Néguev Rivka Carmi .

En effet, ce parc est censé devenir aussi important en Israël que le parc technologique de Haïfa, qui est l’un des sites clé de la Silicon Valley israélienne. Il accueille actuellement toutes sortes d’entreprises ouvrant dans le domaine des nouvelles technologies de pointe voulant ainsi devenir un moment déterminant pour l’industrie high-tech , en développant des centres de recherche et pôles scientifiques à la pointe de la technologie.

Les dirigeants israéliens ont crée ici une zone de high-tech, qui de nature à transformer Beersheva en une Silicon Valley au sud d’Israël. Même les unités technologiques de Tsahal sont désormais installés ici.

Les dépenses de recherche et développement réalisées à Beersheva, sont comparables à celles des régions de Madrid ou Barcelone réunies. R&D : 2,2 milliards d’euros d’investissements régional en 2013.

De grands centres de recherche, fondations et équipements scientifiques sont présents à Beersheva, avec des sites scientifiques et technologiques où collaborent l’enseignement supérieur et les entreprises.

Beersheva veut devenir la première ville israélienne pour le dépôt de brevets. Elle est aussi sur le point de devenir la cyber centre national.

Le leader de capital-risque israélien Jerusalem Venture Partners ( JVP ) a crée à Beersheva le premier centre cyber- sécurité d’Israël. L’initiative s’inscrit dans le sillage de la hausse des cyber- menaces et les attaques de plus en plus sur les infrastructures critiques en Israël et dans le monde.

D’ailleurs le leadership d’Israël dans le domaine de la cyber-sécurité est un atout stratégique pour le pays. Israël a été nommé l’un des meilleurs trois leaders mondiaux dans le domaine de la cybersécurité. Environ 25 entreprises israéliennes de sécurité de l’information ont été acquis par des organisations multinationales, et les entreprises israéliennes sont comptés parmi les fournisseurs de sécurité informatique leaders mondiaux.

Ce centre, chef de file dans le domaine de la cyber-sécurité, est situé dans le nouveau parc technologique de Beer Sheva à côté de l’Université Ben Gourion et le nouveau campus technologique de la division Télécommunications de Tsahal .

Certains nombres de nouvelles entreprises s’installent chaque année ici avec des centaines de candidats dans les domaines de la cyber- sécurité et de logiciels d’entreprise.

« De par les emplois de haute technologie dans le Néguev, Beersheva devient un géant high-tech en Israël “, a déclaré le maire de Beersheva Rubik Danilovich .

Le parc Gav Yam du Néguev est possédé par le groupe « Bayside » ( 56 % ), la municipalité de Beersheva, et l’université Ben Gourion( 22 %), ainsi que «KUD » un consortium d’investisseurs américains et japonais (1).

Un des projets est d’inclure 16 bâtiments et une rue commerciale avec 192 000 mètres carrés d’ espace, plus des places de stationnement adjacents au campus de l’Université Ben Gourion et à proximité immédiate de la gare de Beersheva nord. Le site dispose également d’ un hôtel et centre de congrès.

Le PDG Bayside Avi Jacobovitz a dit: « Le parc sera au moins autant de succès que le parc Matam à Haïfa , et plus encore , car à Beersheva, la présence des centres high-tech de l’armée israélienne joue un rôle important dans le Néguev, ainsi que les allègements fiscaux que le gouvernement donne aux entreprises de la ville “.

Un des grands bâtiment a été achevé et il occupé depuis l’été 2013 par des géants internationaux comme Deutsche Telekom , EMC ² RSA , Dalet , dbMotion , Ness Technologies et Oracle. BGN Technologies , la société de transfert technologique de l’Université ainsi que que Elbit Incubit et JVP ont également emménagé dans leurs bureaux dans le nouveau bâtiment.

Souhail Ftouh

(1) http://www.gavyam-negev.co.il/en/

2

1
Le Prof. Rivka Carmi, Président de l’Université Ben Gourion du Néguev, décore son vieil ami respecté le Président Péres.

34

Leave a Reply

*