| More

Le président israélien Shimon Pérès a reçu des personnalités de haut rang et diplomates arabes dimanche soir à l’occasion de l’Iftar, le traditionnel repas rompant le jeûne du ramadan, chaque jour, en fin de journée. Il a salué la présence des plénipotentiaires jordaniens et égyptiens et a appelé de ses vœux à la paix et à la trêve à Gaza, estimant qu’il ne faut pas alimenter la guerre.

Malgré la trêve annoncée par les organisations terroristes de Gaza,une cinquantaine de roquettes et d’obus de mortier ont été lancés depuis dimanche sur le sud d’Israël. La plupart des missiles sont tombés dans des terrains vagues. Un bâtiment vide a été endommagé, et le Dôme de fer a intercepté une roquette près d’Ashkelon.

La branche armée des Comités de résistance populaire, les Brigades de Saladdin, a revendiqué lundi matin le tir de roquette sur Ashkelon. ”Nos terroristes ne resteront pas les bras croisés face aux agressions israéliennes à Gaza”, a-t-elle écrit dans un communiqué.

Des dizaines de Palestiniens se sont rassemblés dimanche soir dans la ville de Ramallah, en Judée-Samarie, en signe de soutien aux populations gazaouïes et syriennes. Ils ont appelé la communauté internationale à intervenir pour mettre fin à “l’escalade des violences israéliennes”, dans la bande de Gaza.

Les tirs de roquettes se sont poursuivis cette nuit, et l’armée de l’air a bombardé vers minuit des lanceurs de Qassam au nord du territoire côtier.

Les leaders politiques et militaires du Hamas dans la bande de Gaza sont passés dans la clandestinité par crainte d’éliminations ciblées israéliennes, rapporte le journal panarabe Al Qods al-Arabi. Les mouvements de nombreux cadres du mouvement terroriste ont été restreints, et notamment ceux du Premier ministre Ismaïl Haniyeh et de Mahmoud a-Zahar, et la surveillance renforcée autour d’eux.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu a convoqué ce lundi 22 août 2011 le cabinet restreint de sécurité pour débattre de l’escalade au sud et des tirs persistants de roquettes depuis Gaza. Israël a conclu de ne pas réagir fortement, afin d’éviter une nouvelle dégradation de la situation.

En Israel, les autorités politiques ont empêché une opération militaire à Gaza à cause de l’Egypte. A l’état-major de Tsahal, on pensait que l’élimination des responsables des “Comités de résistance populaire” n’était que le début d’une vaste opération militaire contre les terroristes de Gaza. Selon des officiers supérieurs ayant requis l’anonymat, les responsables politiques n’ont pas voulu continuer, empêchant une opération militaire contre la bande de Gaza afin de ne pas envenimer les relations avec l’Egypte.

“Une décision qui pourrait être interprétée comme une faiblesse, par les terroristes et les pays arabes”, estiment ces mêmes sources.

D’autre part, Israël a autorisé ce dimanche le transfert de marchandises et d’aide humanitaire dans la bande de Gaza, après que les terminaux ont fermé jeudi consécutivement à l’attentat d’Eilat. Des dizaines de camions transportant nourriture et médicaments sont entrés à Gaza, et Israël a permis aux malades gazaouis de sortir du territoire côtier. Une mesure visant à montrer qu’Israël tient ses engagements et a l’intention de promouvoir la trêve.

Les autorités israéliennes ont aussi l’intention de libérer un détenu palestinien souffrant d’un cancer, a annoncé lundi sa famille, citée par l’agence de presse palestinienne Maan. Zakariyya Dawoud Issa, a été arrêté le 10 février, 2003 et condamné à une réclusion de 16 ans. Il est accusé d’avoir été lié à des activités terroristes pour le compte du Hamas.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*