| More

apartheid

Les négociations entre l’Etat d’Israël et l’Autorité palestinienne ont repris à Washington. L’administration US l’a désiré, les belligérants ont donc plié. L’espoir de les voir dessiner les contours d’une véritable paix est, toutefois, minime si ce n’est inexistant. D’autant plus lorsque l’on se réfère aux annonces du Président de l’AP faites au cours d’une conférence de presse lors d’un déplacement, le même jour, au Caire.

Celui-ci a tout simplement déclaré que la future « Palestine » sera vidée de toutes présences de civils israéliens, que Jérusalem -notamment la veille ville- sera la capitale du pays à naître et que la surveillance de ses frontières se fera par la présence d’une force multinationale n’incluant pas d’Israéliens afin de « garantir notre sécurité et la leur ».

La raison de son silence sur les « réfugiés palestiniens » et leurs « droits au retour » au sein même de l’état du peuple juif est d’ordre, évidemment stratégique.

Reste donc au quidam honnête à se poser la question sur l’intérêt des Israéliens à négocier !

Si la « Palestine » sera judenrein, faudra t-il que l’Etat d’Israël devienne ‘’arabrein’’ ? La réciprocité sera-t-elle de mise ?

Seuls les racistes répondront par l’affirmative.

Le peuple juif abandonnera t-il, au nom de la paix, la ville qui est sienne depuis plusieurs millénaires ? Jérusalem, une ville jamais citée dans le livre saint de l’Islam et laissée à l’abandon par tous ses occupants successifs.

Seuls les naïfs répondront par l’affirmative.

L’état juif devra t-il remettre sa sécurité entre les mains d’une force multinationale, à l’instar de celle qui devait garder la frontière entre l’Egypte et la bande de gaza après le retrait unilatéral de 2005 et qui s’enfuit aux premières menaces du Hamas ? Entre celles de la Finul, regardant partout mais jamais dans la direction du Hezbollah ? Entre celles de la FNUOD qui vit des soldats philippins devenir prisonniers des ‘’rebelles’’ syriens ?

Seuls les antisémites répondront par l’affirmative.

Pour ces raisons, et d’autres, la véritable paix ne sera pas ! Il n’en reste pas moins que le conflit demeure et qu’Israël se doit d’y trouver une solution lui permettant de s’y extirper.

Deux seules s’offrent à lui !

La première consisterait à annexer la Judée et la Samarie et à attribuer la nationalité israélienne aux individus s’y trouvant. Les ‘’Palestiniens’’ de la bande de Gaza accepteront-ils cette décision les excluant ? Les « réfugiés » cesseront-ils de réclamer leur retour dans ce qui deviendrait, par l’annexion, officiellement leur pays ? Les principales puissances, l’Europe en particulier, n’incitera t-elle pas, au nom des ‘’droits de l’homme’’, l’état juif à devenir un état binational ? D’autant plus que le conflit -c’est-à-dire pour les lâches puissances occidentales les menaces d’embargo pétrolier et de pétrodollars, d’attentats terroristes, d’émeutes urbaines- ne cessera pas suite à cette annexion !

Solution qui, en conséquence, signerait la fin de l’autodétermination du peuple juif et de l’Etat d’Israël comme refuge pour les coups durs.

Coups durs qui se préparent déjà !

L’autre solution consisterait à dessiner unilatéralement la frontière israélienne selon les besoins sécuritaires et à détruire les implantations se trouvant au-delà de celle-ci. Jérusalem, restant la capitale une et indivisible et l’armée assurant la sécurité dans et autour de ces territoires jusqu’à la reddition du monde musulman et l’acceptation pleine et entière de l’Etat d’Israël comme nation du peuple juif.

Si de surcroît le Premier ministre soumet cette décision à un référendum populaire, nul ne pourra plus assurer que l’Etat d’Israël refuse la paix. Quand bien même l’état à naître ne s’étendrait pas sur toute l’étendue des territoires disputés et que Jérusalem restera juive. Le résultat positif de la consultation, au vu des différents sondages, fera alors loi et s’imposera à l’ensemble de la communauté internationale. L’éternel et stupide reproche de la « colonisation » tombera et laissera place au perpétuel refus du monde musulman d’accepter l’idée d’un état pour le peuple juif.

Refus qui neutralisera la délégitimation d’Israël dans l’esprit de la population mondiale et des différents gouvernements puis lui permettra de se renforcer face au conflit qui ne cessera pas pour autant.


Victor PEREZ

Source : http://victor-perez.blogspot.co.il/2013/07/un-referendum-pour-la-palestine.html

Leave a Reply

*