Solidarité avec le député Meyer Habib, victime de la haine des Frères musulmans français

 

 

Le député français de la 8eme circonscription des français de l’étranger, Meyer Habib, est victime d’une campagne de menaces sans précédant sur les réseaux sociaux. Le député de la république française, qui représente le peuple français, est menacé de mort. La branche française des Frères musulmans, L’Union des Organisations Islamiques de France,  reste comme une sourde-muette.  

Les avocats de l’Organisation Juive Européenne, Maîtres Muriel Ouaknine Melki et Oudy Bloch ont déposé plainte auprès du Procureur de la République, à la demande de Meyer Habib.

Cette plainte pour «menace de crime contre les personnes» dénonce une série d’intimidations et de menaces de mort à caractère antisémite particulièrement virulentes, dont est victime le député depuis plusieurs jours.

Cette campagne odieuse est menée  par des gens dont la maturité cérébrale n’a visiblement pas excédé le stade embryonnaire. Des gens  à qui on suggère de léguer leur cerveau à la science pour qu’on sache un jour comment il est possible de guérir de l’antisémitisme.

Meyer Habib compte parmi les personnalités cibles favorites des groupes politiques ou idéologiques des Frères musulmans en France.

Des menaces de mort, de violences, teintées de antisémitisme, apparaissent sur le compte Facebook du député juif. M. Habib en reçoit sur ses adresses mail et son téléphone portable. Il observe des tentatives de piratage de ses messageries et de ses comptes sur les réseaux sociaux. .

Avec des propos haineux et très inquiétants,  des injures et menaces proférées en ligne, la vie du député français de la 8eme circonscription est en danger. Cette campagne d’intimidations et de menaces de mort  nous rappelle l’importance d’interdire les Frères musulmans en France.

Le but des Frères musulmans, première force islamiste en Europe, est de créer un État Islamique mondial. Si vous lisez la littérature des Frères musulmans, voilà ce qui ne peut jamais être perdu de vue : le califat islamique et la domination de L’Europe . Oui, ils veulent être les maitres du monde, l’un de ces jours. En tout cas, vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous aura pas prévenu.

Le 28 mai 1994 lors d’une conférence en arabe le marocain Amar Lasfar, l’actuel Président de l’association Musulmans de France (anciennement UOIF), explique quelles sont les stratégies de conquêtes que les musulmans doivent appliquer pour soumettre l’Occident à ses lois, et milite alors pour la stratégie de l’infiltration politique.

La preuve est désormais fournie pour démontrer, sans l’ombre d’une ambigüité, qu’au moins, que la rhétorique islamiste de la confrérie, depuis Hassan Al-Banna jusqu’nos jours ne change pas. Il faut rappeler surtout que pour eux l’Etat d’Israël est illégitime et que les israélites, quelques soient les époques, – juifs, sionistes, … – étaient, sont et resteront les ennemis de l’islam et de la Oumma islamique, envers qui, aucune tolérance ne serait admise.

Des pages pro-palestiniennes des réseaux sociaux, ne cessent de lancer des attaques et on appelé à décapiter le député de la république française , à le « jeter aux chiens ». Donc pour eux Meyer Habib est considéré comme le principal ennemi  sioniste à l’Assemblée nationale.  L’antisémitisme-antisioniste reste virulent en France!

 

Le plus incroyable, mais peu surprenant, est que la confrérie des Frères musulmans est fréquentable en France. Les services de police en France ne jugent pas la confrérie suffisamment dangereuse pour la mette sous une surveillance. La confrérie est organisée en France autour de plus de 250 associations musulmanes réparties sur tout le territoire français.

La confrérie qui prend aujourd’hui  comme face l’UOIF est une puissante et riche organisation (le Qatar est généreux avec ceux …), elle subventionne  une ONG française qui agit en permanence en faveur des Palestiniens de Gaza, portant le nom du Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens | CBSP 

La France attend peut-être, avec le cas des menaces contre Meyer Habib, que le pire arrive sur son territoire comme en Jordanie lorsque l’écrivain et chroniqueur de confession chrétienne, Nahed Hattar a été assassiné en septembre 2016, dans la capitale Amman.

La victime qui était aussi menacé et avait reçu des menaces de mort sur son téléphone et son compte Facebook.

Il a été tué quelques jours après de sang froid devant la plus grande institution de justice en Jordanie, par trois balles au moment où ce dernier montait l’escalier devant le tribunal d’Amman où il était jugé pour avoir publié une caricature considérée comme offensante envers l’islam.

L’assassin de Nahed Hattar était un membre des Frères musulmans, première force officielle d’opposition en Jordanie.

Souhail Ftouh