| More

Tel aviv confirme sa place  comme premier pôle important de l’intelligence artificielle et de la robotique.

Selon le Brookfield Institute, c’est dans la capitale économique d’Israël que l’on trouve la plus forte concentration d’emplois (20 000) dans le secteur de la haute technologie.

Sous un chaud soleil de septembre, un groupe de visiteurs sillonne les rues de la métropole. Ils viennent d’Asie et des États-Unis­. Ils ne sont pas en vacances; il s’agit plutôt de journalistes étrangers, spécialisés en robotique et en intelligence artificielle. S’ils sont de passage à Tel Aviv, c’est pour découvrir ce que la métropole a à offrir sur le plan technologique.

Originaire de Boston, Tom Green dirige aujourd’hui l’Asian Robotic Review. Il se dit estomaqué par ce qui se passe en Israel. C’est l’âge d’or de la robotique dit-t-il.

Premier arrêtRoboteam – Robot ménager : la société de robotique israélienne Roboteam prévoit de lancer 10 000 robots de consommation cette année. Précédemment axé sur les robots militaires, Roboteam veut créer un nouveau robot qui aide les gens autour de la maison. Roboteam veut que son robot soit l’iPhone de la robotique grand public, avec un prix similaire et des capacités sophistiquées. Cette firme est l’étoile montante dans le domaine de l’intelligence artificielle sur la scène internationale.

Fondée en 2009 par Yosi Wolf et Elad Levy, la société a généré un total de 62 millions de dollars dans deux cycles de financement, avec des investissements personnels de l’ex-CTO d’Alibaba et cofondateur du Fenghe Investment Group, John Wu. Au départ, c’était huit personnes.

Moins d’un an plus tard, en 2010, l’entreprise compte plus de 150 employés et les investisseurs se bousculent pour y injecter des capitaux. La PME en a déjà vendu plus d’une centaine à des clients aux États-Unis, en Europe et en Australie.

 

Deuxième arrêt,Intuition Robotique – ElliQ :Dans le domaine des robots d’accompagnement, ElliQ de Intuition Robotics se distingue par son personnage humain. Ce robot artificiellement intelligent améliore la vie des personnes âgées en suggérant des activités pour les maintenir actives, en les connectant avec leur famille et leurs amis et en leur rappelant leurs rendez-vous et leurs médicaments.

ElliQ peut sentir son environnement, reconnaître les visages et communiquer avec les gens en parlant. Son langage corporel avancé, ses gestes et sa gamme émotionnelle lui confèrent une personnalité qui semble transcender les machines.

Dernier arrêt, Guy Hoffman – Vyo : Guy Hoffman, chercheur au Centre Interdisciplinaire de Herzliya, a développé un robot social pour contrôler les maisons intelligentes. En forme de microscope, Vyo gère les maisons intelligentes en allumant et éteignant les périphériques, en fournissant des mises à jour et en surveillant la maison pour des raisons de sécurité. Vyo possède une reconnaissance faciale et interagit à travers des commandes vocales et des réponses verbales.Il a aussi une personnalité attrayante. Hoffman est connu pour son travail sur des robots qui agissent comme des humains: il a été catapulté vers la renommée en 2009 pour son TED Talk sur “Robots with Soul”.

Le travail de Hoffman pourrait changer la façon dont nous interagissons avec les machines: les recherches menées par Hoffman et une équipe d’experts en robotique ont montré que les gens se sentaient mieux après avoir interagi avec un robot qui leur a répondu émotionnellement.

Le marché pour ce type de technologie devrait s’élever à plus ou moins 8 milliards de dollars d’ici 2020. « On a très peu de compétiteurs, c’est donc une bonne chose pour nous. », explique le PDG de l’entreprise.

 

 

En 2016, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré: «Tout comme nous sommes devenus des leaders dans la cybersécurité, nous devons également propulser l’industrie de la robotique et de l’automatisation afin de prendre position à l’avant-garde.  Notre but est d’aider toutes les entreprises, peu importe le domaine, à bénéficier des avancées en intelligence artificielle. »

Tel aviv compte quelque 250 chercheurs dans le domaine d’ intelligence artificielle et 6000 étudiants sont inscrits à un programme universitaire spécialisé en intelligence artificielle et en traitements des données. Tel Aviv  c’est vraiment l’épicentre de l’intelligence artificielle ces temps-ci. La ville héberge  des sommités mondiales dans le domaine de l’apprentissage profond.

 

Souhail Ftouh 

Leave a Reply

*