| More

L’écrivain français Michel Houellebecq a affirmé ce jeudi , 31 mars 2011 , assumer son image de “pro-israélien” à l’occasion de la sortie en hébreu de son livre “La carte et le territoire”, qui a remporté le Goncourt en 2010.

« Je n’ai subi aucune pression d’aucune sorte pour ne pas venir en Israël. Je pense d’ailleurs que c’est une idée qui ne serait venue à personne d’agir ainsi.

Je suis considéré comme pro-israélien et je suis prêt à le répéter », a affirmé l’écrivain lors d’une conférence de presse organisée par l’Institut français d’Israël Tel-Aviv.

Michel Houellebecq est, depuis la fin des années 1990, l’un des auteurs contemporains de langue française les plus connus et traduits dans le monde. Son écriture, son style, dépassent les frontières du monde littéraire français et sa renommée peut être comparée à celle d’Albert Camus en son temps. Le romancier a été couronné en novembre dernier par le plus prestigieux des prix littéraires français, « le Goncourt » , pour lequel il était régulièrement cité depuis dix ans. L’écrivain français vivant le plus connu à l’étranger avait été évincé du Goncourt en 1998, avec «Les particules élémentaires», et sept ans plus tard, à une voix près, avec «La possibilité d’une île».

Michel Houellebecq a été accompagné de son éditrice, Teresa Cremisi, PDG des éditions Flammarion. La venue exceptionnelle en Israël de l’écrivain est le fruit d’une collaboration fructueuse entre l’Ambassade de France en Israël, l’Institut Français d’Israël et les Editions Babel dans le cadre du programme Eliezer Ben-Yehuda de promotion de la littérature française en hébreu.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*