| More

Le public marocain a admiré les performances de Shahar Peer

L’édition 2012 du tournoi de tennis professionnel féminin de Fès, la deuxième plus grande ville du Maroc, s’est distinguée cette année par la participation de joueuse de tennis israélienne Shahar Peer.

Au Grand Prix de tennis du Maroc organisé à Fès, l’Israélienne Shahar Peer s’est imposée ce mardi face à la Slovaque Magdalena Rybarikova à l’issue d’un match éreintant qui a duré près de 3 heures. Au second tour, Shahar Peer a affronté la française Mathilde Johansson.

En février dernier, Shahar Peer a joué aussi au tournoi du « Qatar Open tennis » à Doha.

Shahar est une joueuse très polyvalente. Elle a un jeu défensif très solide, grâce à sa combativité. Née le 1er mai 1987 à Jérusalem, Shahar (1m70 et 60 kgs) est professionnelle depuis 2004. Elle est actuellement 26ème. Fin 2007, elle a été désignée “personnalité sportive israélienne de l’année” par le quotidien “Jérusalem Post”. Elle devançait le footballeur d’origine marocaine Yossi Benayoun, le coach de Chelsea Avraham Grant et le tennisman Dudi Sela.

Le Grand Prix du Maroc est un tournoi de tennis féminin du circuit professionnel WTA qui se déroule chaque année sur terre battue, dans le courant du printemps. À Fès, au sein des installations du Royal Tennis Club , le public marocain a découvert pour la premiére fois qui est Shahar Peer qui se maintient à une excellente douzième place au classement WTA.

Alors qu’ en Tunisie les sportifs sont interdits d’affronter les Juifs israéliens, le Maroc reste un pays relativement ouvert et sympathique.

Les islamistes tunisiens n’ont pas l’esprit sportif. Le 10 octobre 2011, lors des championnats du monde d’escrime à Catane en Italie, la sportive tunisienne Sarra Besbes a été empêché d’affronté au sabre une concurrente israélienne. La Tunisie prend le même chemin (sportivement parlant en tout cas), que la République Islamique d’Iran.

En février 2009, Shahar Peer se voit aussi refuser son visa pour les Émirats arabes unis afin de jouer l’Open de Dubaï, pour des « raisons de sécurité », bien que le règlement de la WTA stipule que toutes les joueuses doivent pouvoir participer à tous les tournois du monde dès lors qu’elles sont invitées ou qualifiées (ce qui était le cas de Peer).

Le 20 février 2009 , la WTA avait infligé 300 000 $ d’amende aux organisateurs de l’épreuve. Sur cette somme, Peer en reçoit 44 250 (moyenne de ses gains en 2008 par tournoi). L’instance dirigeante avait alloué aussi à la joueuse un solde de 130 points au classement à venir.

Toujours en Tennis l’israélien, Dudi Sela, a lui aussi vaincu cette semaine son adversaire roumain Adrian Ungur au tournoi de Bucarest, se qualifiant ainsi pour le second tour.

Enfin, les joueurs de tennis israéliens Andy Ram et Yoni Erlich se sont qualifiés en paire pour les huitièmes de finale du tournoi de Barcelone, après une victoire en deux sets contre Ruben Hidalgo et Eduardo Schwank.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*