| More

L’Observatoire syrien des Droits de l’Homme (OSDH) a diffusé, samedi 3 novembre 2012 , des vidéos des combattants  pro-régime exécutant des prisonniers rebelles à l’arme automatique en coupant des oreilles sur des cadavres. 

Une première vidéo qui, selon le directeur de l’OSDH Rami Abdel Rahmane, a été tournée en juillet 2012 dans la région de Lattaquié (nord-ouest), montre un homme en treillis militaire brandissant une oreille et un couteau en riant face à la caméra.”Voilà l’oreille d’un chien, on va leur donner une leçon”, dit l’homme, faisant allusion aux rebelles (1).

Un peu plus loin, sept hommes aux corps très mutilés, apparemment morts, sont étendus sur le sol. Au milieu d’un groupe d’hommes habillés en tenue militaire, un homme en treillis s’approche d’un des cadavres et lui découpe l’oreille avec un couteau devant la caméra. “Fais pas ça, nous sommes (avec) le régime”, dit un des hommes du groupe, tandis qu’un autre lance : “Donne son oreille aux chiens!”.

L’ONU et des ONG internationales ont déjà accusé régime et rébellion de “crimes de guerre et contre l’Humanité” en près de 20 mois d’un conflit qui a fait plus de 36 000 morts selon l’OSDH.
En effet, la guerre civile en Syrie va bon train. Enlèvements,  tortures, viols de chrétiens, du fait de la faiblesse de leur capacité à l’auto-défense.

Les chrétiens de Syrie représentent environ 10% de la population du pays. C’est une des plus anciennes communautés chrétiennes du Proche et Moyen-Orient. La communauté est prise en étau entre la rébellion et le régime honni.

Un cadavre mutilé du père Fadi Jamil Haddad, prêtre grec orthodoxe, curé de la paroisse Saint Elie à Qatana, a été retrouvé en octobre dernier dans le quartier de Jaramana, au nord de Damas, non loin du lieu où il avait été enlevé le 19 octobre par un groupe armé non identifié, selon l’agence Fides.

« Son corps était horriblement supplicié : il a été scalpé et ses yeux arrachés », raconte à Fides une source qui préfère rester anonyme.  « C’est un acte de pur terrorisme. Le Père Haddad est un martyr de notre Église », continue-t-elle.
Les ravisseurs avaient demandé à la famille du prêtre de 43 ans et à son Église une rançon de 50 millions de livres syriennes (plus de 550 000 €). La somme était évidement impossible à collecter.

Un attentat a fait au moins dix morts, le 1er mai dernier, dans un quartier chrétien de Damas.

Le 11 septembre 2012, quatre Chrétiens arméniens d’Alep  ont été tués et 13 ont été blessés lorsque le bus qu’ils avaient pris à l’aéroport a été pris sous le feu.

Les palestiniens aussi sont entraînés dans la guerre civile de plus en plus sectaire qui se déroule dans ce pays, remettant en cause la pseudo fraternité syro-palestinienne. Le pilonnage du gouvernement et les combats entre les forces loyales au Président Bashar El Assad et les combattants de l’opposition ont atteint les quartiers en majorité peuplés par des palestiniens.

Zakariya al-Agha, un des leader de l’OLP a déclaré le 20 septembre 2012 à la radio “la voix de la Palestine” que 400 palestiniens ont été tués par les Syriens dans le camp de Yarmouk (près de Damas), depuis le début de la guerre civile.

Pour mémoire, lors de l’Opération Plomb Durci, il y a eu 350 civils palestiniens tués (chiffre officiel du Hamas sans compter les hommes armés ), des montagnes de résolutions, de déclarations, de manifestations en Europe, des “Stéphane Hessel” pour faire des bouquins et gagner des fortunes 

Dans une lettre adressée à la direction de l’Autorité palestinienne, les réfugiés qui ont réussi à fuir la Syrie se sont plaint que l’ambassade palestinienne à Amman a refusé de leur apporter la moindre assistance, et n’ait rien fait pour alléger leurs souffrances. Totalement abandonnés par les officiels palestiniens, ils expliquent avoir été obligés de chercher de l’aide auprès d’organisations internationales et des autorités jordaniennes.

Pas UN des médias arabes ne nous montre ces photos d’enfants syriens tués ou blessés en Syrie. On nous montre seulement les dégâts matériels.

Imaginez si c’était Israël qui bombardait : les photos de ces enfants auraient fait la une de tous les médias du monde, il y aurait eu des manifestations dans les rues avec des pancartes de ces photos et appel au meurtre de tous les juifs.Les associations arabes auraient lancé plusieurs pétitions, les chefs des pays des États arabes auraient dénoncé ce “génocide”, sans parler de la réaction des terroristes et compagnie.

Pourtant, rien. Pas un mot de personne nulle part pour les Syriens. Nada. 

Souhail Ftouh

(1) http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=vBX1Y6rVGj4

Pour visionner d’autres vidéos de la barbarie arabo-syrienne :  
http://www.youtube.com/watch?v=nOXl3Izbqcc



http://www.youtube.com/watch?v=1iCoJN_4K2c&feature=fvwp

   

Nous avons déjà publié , en mai dernier , des images du massacre syrien de Houla

http://identitejuive.com/israel-est-choque-par-les-images-du-massacre-syrien-de-houla/                            

     

Leave a Reply

*