| More

Les terroristes de Gaza ne seraient pas prêt à respecter la trêve ? Les Israéliens ont véritablement décrété unilatéralement un cessez-le-feu.

Un haut commandant de Tsahal a déclaré que « le calme dans le sud devrait se maintenir en dépit de la trêve fragile entre Israël et la bande de Gaza… Et en dépit des roquettes palestiniennes qui continuent de tomber sur nos têtes depuis la signature du cessez-le-feu, mardi. »

Les cours ont été annulés ce vendredi 16 mars 2012 à Ofakim, en raison de la situation sécuritaire toujours tendue, même si les tirs de roquettes ont nettement diminué. Malgré une trêve tacite, les organisations terroristes palestiniennes continuent à tirer sporadiquement des missiles Grad et autres engins depuis la bande de Gaza.

S’alignant sur les autres villes du sud d’Israël, sous le feu des roquettes de Gaza ces derniers jours, les parents d’élèves de Sdot Néguev ont eux aussi décidé de ne pas envoyer leurs rejetons à l’école. Les cours ont été annulés pour demain à, Ashkelon et Gan Yavneh, dans la foulée d’Ofakim et de Béersheva, à l’issue d’un point de la situation sécuritaire. En effet malgré une trêve en vigueur depuis mardi, les organisations terroristes de Gaza continuent à tirer sporadiquement des roquettes. A Kiryat Malachi, les cours auront par contre lieu normalement.

Plus d’un million d’Israéliens vivent sous la menace des roquettes du Hamas. Tous les citoyens du sud du pays sont appelés à rester dans les abris le week end dernier Les cours et évènements publics ont été annulés.

Malgré le cessez-le-feu, environ 40% des étudiants du sud d’Israel ont été contraints de rester à la maisonces derniers jours .Les communes concernées par ces ”vacances” forcées sont les suivantes : Ashkelon, Ashdod, Béer Sheva, Netivot, Ofakim, Kiryat Malachi, Kiryat Gat, Guedéra, Yavneh, Omer, Lakiya, Rahat, les localités du conseil régional de Hevel Yavneh, Guedérot, Gan Yavneh, Béer Touvia, et Nahal Sorek.

Au total, plus de 300 roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël lors du dernier cycle de violence. L’IAF a frappé une vingtaine de fois les cellules terroristes. Quand au système Dôme de Fer, il a permis l’interception de 69missiles sur 82 tentatives défensives.

Le fait qu’heureusement les pertes en vies humaines du côté israélien soient limitées, n’exonère en aucune façon les terroristes dès lors que la terreur que provoquent les lancements incessants de roquettes sur la population civile est de nature à provoquer des dégâts psychologiques permanents et irréversibles.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*