| More

Des centaines de milliers de juifs ont afflué ce mardi au Kotel (Mur occidental) dès le début du jeûne du 9 Av 5771 (Tisha BéAv), afin de participer aux traditionnelles Kinot (lamentations) commémorant la destruction des deux Temples. Un afflux similaire etait constaté au long de la journée sur place.

La majoriré des Israéliens suivent la tradition de Tisha BeAv. Même s’ils ne jeûnent pas, ils sont nombreux à respecter l’atmosphère de deuil qui prévaut durant cette journée.Cette journée de jeûne qui marque la destruction du 1er et du 2nd Temple

Tout le peuple juif a pleuré les Temples détruits, chacun à sa manière, soit en jeûnant, soit en ne se baignant pas, sans en évitant d’aller à la plage, de prendre l’avion, le bateau ou je ne sais quel acte afin de marquer ce jour. C’est cela aussi la mémoire collective d’un peuple uni dans sa douleur, uni dans sa force, uni dans l’adversité.

Le Mont du Temple a été acheté par David à Aravna le Jébusite qui voulait pourtant lui en faire cadeau et par la suite, Jérusalem est devenue la capitale du peuple juif, conformément à la promesse que Dieu fit à David d’une Dynastie éternelle.

Pendant ce temps, les juifs ont vécu dans Jérusalem en continu pendant près de 2000 ans. Ils ont constitué le groupe le plus important d’habitants depuis des années 1840 (carte de Jérusalem en 1912). Pas un jour depuis 2000 ans n’est passé sans que des millions de juifs dans le monde ne prient pour la reconstruction de Jérusalem. Et c’est le Mont du Temple, là où se trouvent les fondations du Temple construit par Salomon, qui est considéré comme le site le plus saint du judaïsme. Les juifs et les visiteurs étrangers sont souvent accueillis à coups de jets de pierres et d’insultes.

Quelque 30 résidents de la ville d’Hébron ont décidé de passer outre l’interdiction de Tsahal, et de pénétrer illégalement dans le Tombeau d’Othniel, en ce jour de Ticha Be Av. Les forces de police et les soldats ont évacué les fidèles juifs et procédés à l’arrestation de trois d’entre eux pour violation des ordres militaires.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*