Tourisme en Tunisie : vers un retour des touristes Israéliens en 2019

>

Souvent accueillis à bras ouverts en Tunisie avant 2011, les ressortissants israéliens nés dans ce pays se sentent à peu près chez eux dans ce pays à de rares exceptions près.

Selon les prévisions de l’Agence Carmel Tourism, un des spécialistes dans le domaine, la Tunisie devrait être une destination prisée pour la communauté tunisienne à partir de mai 2019.  Cette agence propose au cours de l’année en cours six voyages répartis sur la période de mai à novembre 2019.

Trois ans après les attentats qui avaient endeuillé la Tunisie, le nombre de touristes venant de l’Etat juif augmentera  probablement dans les prochains mois en Tunisie, et ce grâce à une sécurité renforcée et des séjours à des prix imbattables. “La confiance est retrouvée,” souligne Iris Cohen qui travaille à Carmel Tourism.

Pour rassurer ces clients pendant le séjour en Tunisie, l’Agence Carmel Tourism met à leur disposition un Hotline d’urgence.

Depuis tois ans, le tourisme en Tunisie est en berne. Les attentats terroristes ont frappé de plein fouet le secteur qui a peiné à se redresser. Toutefois, le gouvernement se voit optimiste et table sur l’amélioration des indicateurs du secteur pour 2019. L’objectif de 9 millions de touristes est jouable selon René Trabelsi, le nouveau ministre tunisien du tourisme  qui est un défenseur passionné de la cohabitation entre juifs et musulmans.

Trabelsi est revenu sur le pèlerinage d’El Ghriba qui constitue, selon lui, un événement national d’une grande importance. « Je serai l’organisateur de la saison 2019 du pèlerinage. En 2018, nous avons accueilli 5000 pèlerins. Nous espérons en accueillir 8 000 en 2019 », a-t-il souligné.

Les visites en Tunisie ne se sont jamais arrêtés même si en 2015 un projet de loi proposé par des partis anti-israéliens à la Chambre des représentants, placé dans la rubrique “ projet contre la normalisation avec l’entité israélienne” visait à interdire la participation de toute personne physique ou morale détenant la citoyenneté israélienne ou résidente en Israël dans une activité en Tunisie.

La proposition suggérait de punir tout contact économique, politique, culturel, artistique ou autre avec Israël ou les Israéliens en Israël en Tunisie de « deux à cinq ans d’emprisonnement, plus une amende allant de 10.000 à 100.000 euros.»

Mais depuis de l’eau a coulé sous les ponts et les israéliens continuent à venir assez régulièrement en vacances en Tunisie. Toutefois tout ne se passe pas toujours comme ils le souhaitent, car si les Israéliens ont l’habitude de voir le tapis rouge déroulé à leurs pieds, durant les années de l’ancien président Ben Ali, Les visites ont connus une  baisse depuis l’arrivée des islamistes au pouvoir.

La gêne née de la diffusion des échanges touristiques a poussé parfois les agences de tourisme israéliennes à afficher plus de discrétion dans leurs activités. De nombreuses associations tunisiennes dénoncent régulièrement les liens.

Un point de vue qui demeure tabou pour l’opinion publique en Tunisie, mais des chefs d’agences de tourisme en Israël conviennent, en privé, que les visites touristiques en Tunisie existent et se développent à grands pas.

La Tunisie qui est vu comme un modèle aux yeux de l’Occident, joue  cette carte malgré la défiance de son opinion publique vis-à-vis d’Israël.

 

Il est donc de notoriété publique que l’agence Carmel Tourism veut assurer la discrétion sur le séjour de ses clients dans ce pays magrébin selon Sagit Kleiner, vice-président Marketing et Ventes.

Carmel Tourism est l’un des principaux grossistes en tourisme d’Israël. La société a été fondée en 1997 et depuis lors, fournit une large gamme de produits et services touristiques au monde. Elle est une filiale de Signal Tours Group, l’une des cinq plus grandes entreprises de tourisme en Israël, fondée en 1977.

Carmel Tourism qui est située dans la ville de Bnei Brak de la banlieue nord-est de Tel Aviv, emploie 40 personnes et son chiffre d’affaires annuel est estimé à plus de 150 millions de NIS.

Dans l’autre sens de plus en plus de touristes  musulmans de Tunisie visitent aussi Israël.

Entre janvier 2018 et septembre de la même année 671 touristes portant des passeports tunisiens ont demandé des visas pour voyager en Israël selon une source israélienne à Paris. Israël ne tamponne plus les passeports dans les aéroports et dans la plupart des postes frontaliers.

La Tunisie est parmi les rares pays au monde à n’avoir pas établi de relations avec Israël.

Souhail Ftouh

Pour plus de détails et inscription :  Carmel Tourisme
Rue Baruch Hirsch
Bnei Brak
Heures de vente et service après-vente:
Du dimanche au jeudi
09h00-19h00
Vendredis et veilles de vacances
09h00-13h00

info@carmel-tourism.co.il