| More

La Turquie doit être sacrément en manque de touristes. Elle passe vraisemblablement par une catastrophe touristique.

Le ministre turc du Tourisme, Ertu?rul Günay, a indiqué au site en ligne Ynet que ”malgré les divergences d’opinions entre les gouvernements, le peuple turc veut voir les touristes israéliens visiter le pays à tout le moment”.

”Les peuples de la région sont frères, les problèmes ne sont qu’au niveau des gouvernements”, a-t-il précisé, en soulignant la déception des Turcs face à la chute du tourisme israélien dans leur pays.

Ce dernier, qui a participé cette semaine à un congrès dans la ville de Van, dans l’est de la Turquie, consacré au développement du tourisme régional en provenance du monde entier, a accordé une interview au site Ynet du quotidien Yedioth Aharonoth.

Lors de cet entretien, il a bien entendu évoqué la crise entre Israël et la Turquie et a souligné qu’elle avait eu notamment pour conséquence l’arrêt du tourisme israélien en Turquie.

Il a rappelé que les rapports entre les deux pays, dans le cadre des échanges touristiques, avaient été excellents il y a deux ans et qu’à cause des divergences entre les deux gouvernements, ils avaient été fortement touchés.

Il a ajouté, pour inciter les Israéliens à revenir passer leurs vacances dans son pays, que « la population turque souhaitait voir les Israéliens à tout moment ».

Gunay a tout de même admis qu’il y avait des problèmes de terrorisme dans certaines régions de son pays, qui freinaient le développement du tourisme local. Mais cela ne l’a pas empêché d’affirmer que « la Turquie souhaitait les régler au plus vite » et qu’elle devenait « un Etat plus sécurisé, non seulement au centre, mais également dans d’autres secteurs moins visités ».

Et d’ajouter: « Suite aux derniers développements, le nombre des touristes israéliens a baissé sérieusement, entre 2009 et 2010 et je suis profondément déçu parce que la Turquie a toujours été le pays le plus proche et d’accès facile pour Israël et pour les autres Etats de la région ».

Le nombre de visiteurs israéliens a en effet chuté de 90% cette année par rapport à l’an dernier.

En juin 2010, Israël a conseillé à ses citoyens d’éviter de voyager en Turquie. L’avertissement avait été levé plus tard mais les citoyens d’Israël sont restés choqués du comportement du gouvernement turc.
Les annulations de réservations de vacanciers israéliens a coûté au moins 400 millions de dollars aux turcs, selon le New York Times.

Le maire d’Antalya a meme lancé un appel en Aout derenier aux israéliens de revenir dans sa ville. Il s’est déclaré ouvertement opposer à la politique du Premier ministre turc, Erdogan, et a promis que les Israéliens seront bien reçus chez lui !

L’économie d’Antalya dépend du tourisme, et surtout du tourisme israélien.

Cette déclaration a fait suite à la décision du gouvernement israélien d’annuler la mesure de mise en garde sécuritaire pour les voyageurs désireux de se rendre en Turquie.

Le maire turc, Mustapha Akaïdin, a appellé le public israélien à redonner vie aux rues, aux hôtels et aux marchés de sa ville. Les visiteurs israéliens y etaient presque totalement absents du paysage, cette été puisque la Grèce et même l’Italie ont pris le relai.

Ce revers est d’autant plus flagrant que la Turquie, pendant des années, a compté parmi les lieux de villégiature les plus appréciés des citoyens israéliens se rendant à l’étranger pour leurs vacances.

Depuis l’affaire de la flottille turque, mais aussi surtout depuis les violentes agressions verbales du premier ministre turc, les israéliens ont désertés le pays.

Désertification des touristes israëliens en Turquie…..et oui ce sont les dommages collatéraux de leur flotille zarma humanitaire. Il fallait réflechir à deux fois avant d’envoyer leur troupes narguer israël….maintenant les turcs vont pleurer?

Les touristes Israéliens ont eu raison de boycotter et de sanctionner les turcs, du coup les hôtels et restaurants etaint vides cet été. A faire trop de zèle dans l ‘humanitaire ne leur a portera pas de chance !! Le monde est en effet assez grand, et les touristes Israéliens ont eu le choix dans toutes les destinations où les pays sont stables et sans danger, la sécurité avant tout.

Pourquoi aller dans un pays où il est recommandé de ne pas parler hébreu, de ne pas porter la kippa et ne pas montrer ses papiers par mesure de sécurité???

L’arrogant Erdogan devra d’abor présenter des excuses à Israel pour cette flotille provocatrice humanitaro-terroriste.

Le comportement irresponsable de la Turquie qui a autorisé le départ de la flottille avec à bord du Marmara des membres de l’IHH connu pour leur virulence et leur haine d’Israël a révélé l’obsession de la cause du Hamas et le peu de lucidité du gouvernement d’Ankara.

Tout juif doit avoir cela à l’esprit aujourd’hui, ne pas mettre les pieds dans ce pays gouverné par un islamiste.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*