| More

Le vendredi 23 septembre, un terroriste va présenter à l’ONU une demande pour la création d’un État. Ce terroriste s’appel Mahmoud Abbas, son nom de guerre était Abou Mazen et il est responsable entre autre du massacre sur des enfants juifs à Maalot.

L’Autorité palestinienne dirigée par son président Mahmoud Abbas entend déposer une demande de reconnaissance de la Palestine, à l’occasion de la 66 émé Assemblée générale de l’ONU.

La proclamation d’un État palestinien est devenu une obsession nationale et existentielle, pour la majorité des arabes palestiniens

Un État palestinien déclaré d’une façon unilatérale constitue un vrai risque pour la stabilité au Proche-Orient.

Une déclaration unilatérale palestinienne à l’ONU serait une humiliation pour tous efforts de la paix.

Hisser le drapeau palestinien aux Nations unies sans passer par des négociations est une récompense pour le terrorisme palestinien.

Le drapeau palestinien symbolisera alors la restauration de la supériorité islamique au Proche-Orient.

Des dizaines de militants de droite manifestent en ce moment sur le boulevard Rothschild à Tel Aviv pour protester contre la création d’un État palestinien à l’ONU. Des dizaines de policiers et de gardes-frontières sont présents. “La Terre d’Israël pour le peuple d’Israël”, scandent les manifestants.

Le député Michael Ben Ari (Union nationale) a participé à la manifestation organisée par les résidents juifs de Judée-Samarie, afin de clamer haut et fort leur droit de vivre sur la terre de leurs ancêtres. L’occasion pour le député israélien de déclarer: “Nous sommes en faveur de la création d’un État palestinien en France ou au Canada, mais Israël est la patrie du peuple juif”. “Il n’y’a jamais eu d’État palestinien, et nous nous assurerons qu’il n’y en aura jamais.”

Les défis que devra affronter Israël avec l’adhésion à l’Onu de l’Etat palestinien, les relations tendues avec la Turquie et la menace iranienne, sont tous des éléments qui encouragent la psychose terroriste qui reste latente. Les extrémistes dans la région comprennent qu’aujourd’hui Israël est plus isolé, et ils utilisent le conflit avec les Palestiniens pour attiser les foules.

Les semaines et les mois à venir verront surement se développer un déferlement de haine anti-israélienne avec des débordements antisémites.

L’Etat juif doit rester sur ses gardes. L’avenir d’Israël va se décider dans les prochaines semaines. Les défis auxquels les israéliens font face dérivent aussi de la nouvelle situation géopolitique mondiale et de celle du Moyen-Orient en particulier.

Le chef d’état-major le lieutenant-général Benny Gantz a déclaré ce lundi 19 septembre 2011 que l’État d’Israël et Tsahal sont à l’aube de nombreux nouveaux défis. «Les forces de Tsahal doivent être prêtes à affronter ces défis et nous ne pouvons pas transiger sur les capacités de nos troupes et leur formation. ». Selon le chef d’état major de Tsahal, Israël doit impérativement garder le contrôle sur l’évolution de la situation au Moyen-Orient.

“Des changements spectaculaires établis dans notre région … ont redéfini la carte stratégique du Moyen-Orient Ils ont créé de nouvelles menaces et de nouveaux défis auxquels nous devons nous préparer”, a déclaré Gantz.

Israël, fort heureusement, est gouverné aujourd’hui par des gens lucides. Ce petit pays rempli de fierté doit toujours rester uni et surtout se montrer ferme vis-à-vis des terroristes.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*