| More

Photo : Nicolas Sarkozy devant l’école du drame, avec le ministre de l’Education et de responsables de la communauté juive de France.”

C’est avec une peine profonde que nous avons appris, ce lundi, la tuerie antisémite de Toulouse qui a entraînée la mort de quatre personnes dont trois enfants dans un collège juif de Toulouse.

Aujourd’hui on pleure tous ensemble et on partage la douleur de cette tragédie épouvantable auquel des victimes juives viennent encore d’être sacrifiées : Jonathan Sandler (30 ans), ses deux enfants Aryeh et Gabriel, (3 et 6 ans), ainsi que Miryam Monsonégo (8 ans) fille du directeur de l’école. Il y a encore un blessé grave.

L’adolescent de 17 ans blessé lundi dans la tuerie de Toulouse est dans un état critique. Pensionnaire de l’école juive Ozar-Hatorah, cet Antibois est allé à Toulouse pour suivre l’enseignement religieux, rapporte Nice Matin. Des prières ont été organisées lundi soir dans sa ville d’origine.

Le pésdent français Nicolas Sarkozy a estimé que le quadruple assassinat de lundi ne concernait pas que la communauté juive mais toute la communauté nationale. Après la fusillade, le ministère de l’Intérieur a indiqué que la surveillance serait renforcée autour de tous les lieux confessionnels en France, notamment les écoles juives.

Le président Shimon Pérès a fait part de son émotion, lundi, suite à la fusillade du collège Ozar Hatorah de Toulouse. “de tous les crimes qui existent, je n’en connais pas de plus terrible que d’assassiner des enfants, des êtres innocents qui n’ont jamais rien fait de mal”, a déclaré le président de l’Etat dans un communiqué. “Se lever un beau matin afin d’assassiner des enfants de sang-froid refléte un manque de valeurs, un manque d’humanité et la folie du meurtrier”, a ajouté Shimon Pérès.

Précisant qu’il était encore trop tôt pour déterminer les causes de la fusillade de Toulouse, le Premier ministre Binyamin Netanyahu n’a pas exclu « un acte antisémite violent et cruel ».

“La communauté juive est effondrée”, affirme Joël Mergui, président du Consistoire central israélite, pour qui la fusillade de Toulouse est un “drame absolu”.

“Cet acte de barbarie et d’assassinat aura une réponse juive”, assure la Conférence européenne des rabbins.

“Le peuple israélien et le peuple français sont aujourd’hui unis dans le deuil, la tristesse”, a déclaré lundi soir sur Europe 1 Samy Ravel, le numéro 2 de l’ambassade d’Israël en France. “Le peuple israélien est horrifié. Un événement d’une telle atrocité, en pleine journée, ça a uni le peuple israélien et le peuple français dans un esprit de recueillement”, a-t-il ajouté.

L’ambassade d’Israël en France s’est déclarée ”ébranlée” par l’attentat devant l’école Ozar Hatorah de Toulouse. ”Nous présentons nos profondes condoléances aux familles des victimes et souhaitons une prompte guérison à tous les blessés”, lit-on dans le communiqué. ”Nous soutenons la communauté juive de Toulouse”, ajoute le communiqué qui dénonce cette fusillade “criminelle”.

Israël est “horrifié” et se fie à Paris “pour faire toute la lumière”, après cette fusillade a déclaré Yigal Palmor porte-parole des Affaires étrangères. “Nous sommes horrifiés par cette attaque et nous faisons confiance aux autorités françaises pour faire toute la lumière dans ce drame et traduire les responsables de ces meurtres en justice”, a-t-il affirmé. “Nous suivons ce qui se passe avec émotion”, a-t-il ajouté. Les radios et télévisions israéliennes ont interrompu momentanément leurs programmes habituels pour donner des détails sur cette attaque.

Je tiens en ces pénibles circonstances, à adresser, à la famille Sandler et Monsonégo nos condoléances attristées et notre compassion la plus sincère.

Que L’ETERNEL, accepte au Gan Eden ces victimes et qu’Il soulage la douleur de leur famille et l’ensemble de la communauté juive.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*