| More

C’est la course pour porter secours à ceux qui sont encore coincés sous les décombres.  Le bilan est d’au moins 400  morts et dans la capitale, les yeux se tournent vers une école primaire et secondaire, où une trentaine d’enfants sont toujours portés disparus.

 

Des secouristes de l’armée israélienne tentent de sortir une fillette toujours prisonnière des décombres  à Mexico.

 

Grâce au soutien de la délégation de Tsahal, des équipes de secours sont en action pour porter assistance aux victimes du séisme du Mexique  et venir en aide aux gens touchées.

 

 

Une équipe d’urgence du Commandement passif de l’armée israélienne est arrivée jeudi au Mexique, où elle a commencé à fournir de l’aide.

 

Les intervenants d’urgence de la délégation israélienne est composée de 71 soldats et officiers qui avaient déjà commencé à fournir de l’aide.

 

La délégation du Corps de secours devrait rentrer le 29 septembre avant la fêté de Yom Kippour, a déclaré le porte-parole. Le Grand rabbin de l’armée israélienne a accordé à la délégation une dispense spéciale pour voyager car l’équipe était en plein vol pendant la fêté juive de Rosh HaShana, lorsque ces activités sont généralement évitées pour respecter la loi religieuse.

 

Israël est souvent l’un des premiers pays à envoyer des délégations humanitaires dans des pays touchés par des catastrophes naturelles.

 

Les délégations israéliennes de secours en cas de catastrophe ont porté secours et fourni des services médicaux après un tremblement de terre en Turquie en 1999, un tremblement de terre en Haïti en 2010, un typhon aux Philippines en 2013 et, plus récemment, un tremblement de terre au Népal en 2015.

 

L’an dernier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) des Nations unies avait déclaré qu’Israël était doté de la meilleure équipe médicale d’urgence du monde.

 

Le temps pressait à Mexico après le violent séisme pour extraire des survivants.

 

Depuis bientôt 48 heures, secouristes et bénévoles poursuivent sans relâche leurs recherches sur le site de l’institution privée Enrique Rebsamen, qui recevait des élèves du primaire et du secondaire. L’état de détérioration du bâtiment a obligé les secours à interrompre leurs opérations durant quelques heures et à limiter le nombre de personnes sur place.

 

Dans cette école, au moins 21 élèves âgés de 7 à 13 ans ainsi que cinq adultes sont morts et une trentaine d’enfants restent portés disparus, selon les services de secours. Jusqu’à présent, 12 enfants et une maîtresse ont été extraits vivants des décombres.

 

Jérusalem a exprimé ses sincères condoléances pour les nombreuses victimes.

 

Souhail Ftouh

 

Leave a Reply

*