| More

Une Pluie de missiles est tombé cette semaine sur le sud israélien. Les attaques terroristes en provenance de la Bande de Gaza contre le sud d’Israël se sont multipliées depuis le début de cette semaine. Plusieurs roquettes et obus de mortier ont atteint le territoire israélien, avec un bilan miraculeux d’une dizaine de blessés dans cette troisième semaine du mois de ramadan.

Pour la seule journée de vendredi, 24 missiles se sont abattus sur les populations civiles israéliennes. Plus de 170.000 personnes ont été appelées à rentrer aux abris entre 6 heures du matin et 23 heures, pour éviter de mourir sous les roquettes palestiniennes.

Les avions de l’armée de l’air israélienne ont lancé ce vendredi après-midi quatre frappes dans la Bande de Gaza, en réponse aux tirs de roquettes qui ont fait six blessés à Ashdod. Deux usines de production d’armes et deux autres cibles terroristes, une dans le nord et une dans le sud de la Bande, ont été visées.

L’armée de l’air de Tsahal a riposté à Gaza apparemment en réponse à la poursuite des tirs de roquettes.

Selon des sources palestiniennes, au moins un Palestinien a été tué ce vendredi au cours d’une frappe aérienne israélienne menée sur le quartier de Zeitoun, au sud de Gaza. Deux autrs Palestiniens ont été grièvement blessés ce vendredi dans des frappes israéliennes au nord-est de Gaza.

L’armée israélienne a visé plusieurs cibles dans la Bande de Gaza, dont un “camp d’entraînement de terroristes”, rapporte la radio israélienne.

L’aviation israélienne a détruit des tunnels servant des objectifs terroristes dans le nord de Gaza. Selon le porte-parole de Tsahal, les attaques sont une réponse aux tirs de roquettes vers Israël ces derniers jours.

Cinq Égyptiens ont été tués jeudi par une roquette lancée par un hélicoptère de combat israélien qui visait des activistes à la frontière, selon des sources égyptiennes.

Quelque 200 personnes se sont réunies ce vendredi devant l’ambassade israélienne au Caire pour dénoncer la mort de deux soldats et d’un officier au cours de frappes israéliennes de l’État juif jeudi, rapportent les agences de presse locales.

Les autorités égyptiennes ont remis ce vendredi une protestation officielle à Israël concernant la mort de trois membres de ses services de sécurité à la frontière avec l’État hébreu. L’Égypte demande l’ouverture d’une enquête.

Le ministre de la Défense Ehoud Barak a indiqué que les tirs de roquettes en provenance de la Bande de Gaza sont le fait de groupes palestiniens dissidents et des terroristes du “Djihad islamique”. Il a également averti que de nouveaux tirs sont également à craindre.

Selon des sources palestiniennes, les lignes téléphoniques et internet ne fonctionnent plus à Gaza. Selon ces sources, des bulldozers de Tsahal qui défrichaient du terrain près de Nahal Oz, ont touché mardi soir les lignes de télécommunication, y compris les lignes des réseaux cellulaires. Tsahal dément toute activité dans le secteur ces dernières 24 heures. ”Gaza est déconnecté du monde”, affirment les habitants. La compagnie de télécommunication palestinienne affirme que la panne etait technique et elle a été réparée rapidement.

Ce jeudi ,18 août 2011, une série d’attentats a frappée le sud d’Israël. Huit personnes (six hommes et 2 femmes) ont été tuées suite à des tirs en provenance de la frontière égyptienne. 29 personnes ont été blessées et évacuées à l’hôpital Yosseftal d’Eilat. A un stade ultérieur, sept blessés ont été transportés en hélicoptère à l’hôpital Soroka de Beershéva.

Les médias estime qu’au moins 20 terroristes ont organisés le coup. Tsahal a répliqué par des raids aériens qui ont causé la mort de six terroristes Palestiniens, dont les chefs d’un mouvement auquel ces attaques étaient imputées. Selon des sources palestiniennes, Samad Abdul-Mati, commandant de la branche armée du Comité de résistance populaire, aurait été tué dans une frappe de l’armée israélienne.

La branche armée du Hamas, les Brigades Izz a-Din al-Qassam, a déclaré ce vendredi que “le sang des leaders de la résistance n’a pas coulé en vain, les crimes perpétuels d’Israël vont provoquer un désastre”.

Le responsable du Fatah, Nabil Shaath, estime que les frappes israéliennes lancées à Gaza à la suite d’attentats meurtriers dans le sud de l’État juif avaient pour but de contrecarrer le projet palestinien de reconnaissance à l’ONU.

Le mouvement du Hezbollah a salué ce vendredi les combattants “héroïques et courageux” responsables des attentats perpétrés jeudi dans le sud d’Israël.

D’après des hauts responsables de l’armée israélienne, les islamistes ne cherchent pas actuellement à déclencher un nouveau conflit avec l’État juif. En revanche, ils pourraient tenter de kidnapper de nouveaux soldats. Le bureau du Premier ministre israélien a indiqué que le but des attaques perpétrées dans le sud était de kidnapper des soldats israéliens ou des civils.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*