| More

2075

Pour des raisons humanitaires, les forces de Défense israéliennes mettent en place petit centre médical dans un poste militaire à côté de la frontière Israélo-Syrienne sur le Golan juif pour tenter de faire face à l’afflux de blessés qui arrivent à la frontière.

Selon des sources militaires, l’hôpital de campagne, mis en place dans un poste de l’armée israélienne près de la frontière, a pour but de soigner les blessés puis de les renvoyer immédiatement en Syrie dès que leur état le permet. Le plus important serait, pour l’instant, d’offrir des médicaments et des traitements médicaux pour les enfants et les nourrissons.

Mercredi, l’armée israélienne a traité sept Syriens blessés près de la frontière. Deux étaient des hommes blessés à la tête et dans un état critiques, ils ont été transportés dans des hôpitaux israéliens pour être opéré d’urgence, l’un d’entre eux a succombé à ses blessures.

Un porte-parole de Tsahal a déclaré: «au cours des dernières semaines, pour des raisons humanitaires, l’armée israélienne a traité plusieurs Syriens blessés qui sont arrivés à la frontière du plateau du Golan. Il n’y a pas de changement dans la politique de l’armée et des soldats de Tsahal est déployé pour déjouer toute tentative de porter atteinte à la souveraineté d’Israël. ”

Selon le rapport, la formation d’un hôpital de campagne nécessite quelque 200 soldats et du personnel médical, mais l’établissement de santé créé à la frontière est beaucoup plus petit, son but est de fournir aux Syriens blessés des soins légers et d’orienter les autres vers les hôpitaux. Les cas critiques continueront d’être orientés vers les hôpitaux du nord d’Israël.


Le mois dernier des Syriens fuyant la guerre civile de leur pays sont emmenés dans l’état juif
. Sept blessés réfugiés syriens ont été évacués dans un hôpital en Israël. Ils ont reçu un traitement préliminaire a la frontière après avoir été jugés non armés. Ils ont ensuite été transférés par Tsahal à l’hôpital Ziv de Safed dans des ambulances militaires. Une première depuis les violences en Syrie qui ont commencé il y a deux ans.

En juillet dernier le vice-ministre israélien du Développement du Néguev et de la Galilée, Ayoob Kara, avait indiqué que des bénévoles israéliens sont en Jordanie pour aider des réfugiés syriens.

“Ils sont en Jordanie et essaient d’aider les gens qui ont été blessés en Syrie”, a confirmé Kara au Jerusalem Post, précisant qu’il s’agissait bien de citoyens israéliens. “Ils s’intègrent dans les dispositifs d’aide internationale, ils n’y sont pas dans un cadre gouvernemental”, a-t-il ajouté.

Ayoob Kara y a envoyé son chef de bureau, qui travaille là-bas avec des représentants d’organisations humanitaires et des ganisations non gouvernementales indépendantes.

De nombreuses organisations d’activistes israéliens visent à aider les réfugiés. Ils tentent d’aider des enfants syriens et des nourrissons blessés, victimes de la terrible vague de répression engagée par le gouvernement syrien contre son peuple.

Israël est souvent venu en aide à ceux qui souffrent en offrant par exemple une aide humanitaire au Salvador, au Kosovo, en Turquie, au Darfour et au Sri Lanka.

Israël a encore une fois joué un rôle en matière d’aide humanitaire au-delà des considérations politiques .Pourtant la Syrie a au fil des ans a offert un soutien et un refuge aux terroristes de la région les plus acharnés contre Israël, comme le Hezbollah. Il y a quelques semaines des rapports ont fait surface, indiquant qu’Israël avait mené un raid aérien contre un convoi syrien soupçonné de transporter des armes en provenance d’un site militaire de Damas vers les militants du Hezbollah au Liban.

Israël a jusqu’à présent choisi de rester en dehors des combats entre Assad, connu pour posséder des caches d’armes chimiques et biologiques, et ses opposants, dont certains appartiennent à des groupes affiliés a Al-Qaïda.

Ftouh Souhail

lov israel5

Leave a Reply

*