| More

Une vingtaine de roquettes se sont abattues contre Israël au cours de la seule journée du 29 octobre. Les villes d’Ashdod et d’Ashkelon ont été tout particulièrement touchées.
La pluie de roquettes qui s’abat sur Israël depuis samedi après-midi vient de tuer un Israélien âgé d’une cinquantaine d’années. Le blessé très sérieusement atteint par des éclats de roquettes à Ashkelon a vu son état se détériorer. Cet homme est décédé à l’hôpital Barzilaï, après avoir subi une intervention qui n’a pas réussi à le sauver.

Au total, c’est une vingtaine de personne qui a été touchée par des éclats d’obus, des inhalations de fumées oui qui ont été commotionnées. Deux blessés ont été transférés à l’hôpital d’Ashkelon (dont la personne qui vient de décéder). Cinq ont été transférés à l’hôpital Kaplan de Rehovot. A bébé de deux mois et demi a également été admis aux urgences pour avoir inhalé des fumées.

Le porte-parole de Tsahal, le général Yoav Mordechaï, a indiqué à l’issue d’un point de la situation, que le Djihad islamique, ayant revendiqué les tirs de roquettes de la journée sur le sud d’Israël, avait été durement touché par les ripostes de l’armée. ”Dix terroristes ont été tués dans ces frappes, et d’autres blessés”, a-t-il affirmé, annonçant d’autres opérations militaires en vue. Il a souligné que ”jusqu’à présent le Hamas a été passif. Nous examinerons quel rôle il joue pour enrayer l’actuelle salve, en tant qu’autorité contrôlant la bande de Gaza”.

Le Commandement du Front Intérieur a insisté une nouvelle fois sur les consignes de securité que la population doit suivre. Dès qu’une sirène retentit, les habitants du sud d’Israël doivent entrer dans un espace protégé et y rester pendant les dix minutes qui suivent l’alerte. Il est également interdit d’organiser un rassemblement de plus de 500 personnes dans un espace ouvert ou fermé, dans un périmètre de 40 kilomètres autour de la bande de Gaza.

Le porte-parole de la police, Doron Ben Amo, a déclaré que la population rassemblée autour des zones d’impact des roquettes mettaient leur vie en danger.

Le maire d’Ashdod Yehiel Lasri a réagi aux nombreux tirs de roquettes sur sa ville ce soir. “Ashdod est attaqué, cela ne fait aucun doute”, a-t-il déclaré sur la Chaîne TV 2. Des sapeurs pompiers tentent actuellement d’éteindre un incendie provoqué par l’explosion d’une roquette ce soir à Ashdod.

Moshe Amar, porte-parole des sapeurs pompiers, a déclaré samedi soir que des équipes étaient entrées dans des habitations à Ashdod pour venir en aide à des résidents bloqués chez eux après qu’une roquette a explosé près d’un immeuble résidentiel.

Le chef d’état-major de Tsahal, Benny Gantz, devrait convenir d’une réunion avec les équipes d’opération pour évoquer les tirs de roquettes et au lancement d’une éventuelle réponse à ces tirs.

Tsahal a annoncé avoir torpillé un nouveau tir de roquette sur Israël. L’armée de l’air a en effet visé un terroriste qui mettait la dernière main à l’envoi de missiles, au sud de la bande de Gaza. Il a été touché. Des sources palestiniennes font état pour leur part de 2 frappes au centre et au sud de la bande de Gaza. Selon elles, au sud, un terroriste du Djihad islamique a été sérieusement blessé.

Tsahal a mené une nouvelle frappe aérienne dans la nuit au nord de la bande de Gaza, et touché une cellule de terroristes prête à tirer des roquettes sur Israël. Un peu plus tôt, un raid au sud de Gaza a permis de toucher d’autres terroristes et de détruire deux rampes de lancement de roquettes.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est entretenu, sur les dispositions à prendre, avec les maires d’Ashkelon, Ashdod et Beersheva, après les tirs de roquettes sur les communautés du sud d’Israël.

Netanyahu s’est entretenu, sur les dispositions à prendre, avec les maires d’Ashkelon, Ashdod et Beersheva, après les tirs de roquettes sur les communautés du sud d’Israël. “La réponse de Tsahal sera encore plus dure si nécessaire” a-t-il dit.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a soutenu samedi soir que si les tirs de roquettes depuis la Bande de Gaza se poursuivaient, il y aurait des conséquences dans les jours à venir.

Les Brigades d’Al-Quds, branche armée du Djihad islamique, ont annoncé que les tirs de ce samedi soir sur le sud d’Israël ”ne sont qu’une première réponse” à l’élimination de 10 de leurs membres, dans une frappe aérienne de Tsahal. Pour rappel, ces terroristes étaient responsables d’un tir de roquette mercredi soir sur le conseil régional de Béer Touvia. ”L’ennemi peut s’attendre au pire dans les prochaines heures”, a averti l’organisation terroriste.

Le commandant en chef de la police Yohanan Danino a donné l’ordre d’élever l’état d’alerte au niveau quasi maximal dans le sud d’Israël, à la suite de la pluie de roquettes qui s’est abattue ce samedi soir. Un peu plus tôt, il a appelé les habitants des localités exposées aux tirs des terroristes, à ne pas se rendre sur le lieu des points d’impact des missiles, par crainte de tirs récurrents au même endroit.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé samedi soir Israël à mettre un terme à ses frappes dans la Bande de Gaza, après une attaque au cours de laquelle six terroristes ont été tué.

Des sources diplomatiques israéliennes ont estimé que le regain de tensions au sud d’Israël ne devrait pas durer longtemps, car ni Israël ni le Hamas n’ont intérêt à ce que la situation s’envenime. L’une de ces sources a indiqué que ”la riposte à la frappe de Tsahal samedi après-midi était prévisible, mais pour l’heure Israël ne cherche pas d’escalade”. ”Ce nouveau round devrait prendre fin prochainement, à moins de graves pertes humaines israéliennes”, a ajouté ce responsable.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*