Tunisie – une école islamique responsable de l’incitation à la haine contre Israël et les juifs.

Tout nouvel exemple de la génération pleine de haine que sont en train de produire les Tunisiens. Dans les classes de cette école de propagande terroriste on glorifie les «  héros de la Palestine » qui luttent contre la population juive.

Cette école privée qui travaille en toute légalité dans la capitale tunisienne, a élu comme domicile à Tunis l’immeuble n ° 35 rue Al Jazira, 1er étage.

Dans l’Académie Tunisienne des Connaissances de Jérusalem on accepte les candidats venant de tous les pays musulmans. On y enseigne à des enfants un islam radical : l’apprentissage de la haine du juif et d’Israël se fait désormais partie de la mission de cette école.

 Les terroristes sont honorés et célébrés…par les enseignants islamistes 

Pendant plusieurs jours, nous avons enquêté sur cet établissement  privé qui échappe au contrôle de l’Etat.

La morale de la représentation du cours : il est du devoir sacré de chacun de tuer les sionistes et de se battre pour la destruction d’Israël et la prise de contrôle palestinienne de Jérusalem.

La mise en scène était bien travaillée: une vidéo montrait des enfants jouaient le rôle de musulmans priant sur le Mont du Temple, encerclés par les forces de sécurité israéliennes. En pleine prière, certains se faisaient alors abattre par des « soldats israéliens ».

Riposte immédiate des autres musulmans, qui tuent les soldats de Tsahal et s’emparent de leurs armes, avant de brandir des drapeaux et pancartes affichant « Jérusalem est à nous ».

Bien évidemment, la vidéo était également accompagné de musiques de propagande, faisant l’éloge de la lutte et de la mort des martyrs musulmans, les shahids , pour l’amour d’Allah.

Cette école favorise une culture de la haine qui alimente le terrorisme, la violence et l’incitation anti-israélienne. De même elle transmet aux étudiants le récit anti-israélien, qui leur enseigne qu’une lutte armée contre Israël est la voie qui libèrera la « Palestine».

Ici l’ancien grand mufti de Jérusalem Amine al-Husseini est héros qu’il était l’allié des nazis.

Ici aussi on glorifie Dalal Mughrabi, une terroriste ayant participé à l’attaque d’un bus reliant Haïfa à Tel Aviv en 1978 tuant 38 personnes mais aussi Salah Khalaf le chef de l’organisation Septembre noir ayant mené l’attaque meurtrière contre 11 athlètes israéliens lors des JO de Munich en 1972.

L’enseignante qui porte le voile islamique intégrale s’adresse aux étudiants  ;

Vous, les ambassadeurs de Palestine, êtes ceux qui ne méritent que de notre fierté. Comment aurait-il pu en être autrement ? Car vous êtes les frères de Salah Khalaf, le professeur Martyr ; les frères de Khalil Al-Wazir et de Sheikh Ahmed Yassin. Ces grands leaders, vous êtes leurs frères et vous suivez leur voie

A titre informatif, Khalaf est celui qui a commandité les attentats aux JO de Munich ; Al-Wazir a planifié plusieurs attaques contre Israël tuant un total de 125 personnes et Yassin est le fondateur du Hamas et le responsable de dizaines d’attentats.

Déshumanisation et de diabolisation de l’autre

L’enseignante de cette école islamiste cite un haddith attribué à Mahomet stipulant que “l’heure de la délivrance ne sonnera pas jusqu’à ce que les musulmans combattent les Juifs et les tuent” devait s’appliquer aujourd’hui dans la lutte moderne contre Israël.

Les Juifs sont considérés comme des êtres “inférieurs et plus petits, plus lâches et méprisables”.

Aussi les étudiants doivent apprendre à nier les liens juifs avec Jérusalem et continuent d’appeler à la destruction d’Israël.

Ici des photos des étudiants et étudiantes de cette école qui forme des futurs ambassadeurs de Al-Qods qui apprennent la propagande terroriste

Les Juifs et les Israéliens font régulièrement l’objet d’une diabolisation par les enseignants  de cette école qui s’en donnent à coeur joie, apprenant aux candidats que les Juifs sont “les ennemis d’Allah”, qu’ils ne sont rien d’autre que les descendants “des singes et des cochons”.

Les élèves apprennent qu’Israël “n’a pas le droit d’exister. En classe le logo est la carte d’Israël mais recouverte des couleurs palestiniennes. Ni l’existence d’Israël ni l’option de deux Etats vivant côte à côte en paix ne sont envisagées.

Un vidéo est présentée avec une visite des villes (« colonies ») juives comme Haïfa, Netanya, Nazareth, Eilat, Afoula,Lod et Acre. La souveraineté israélienne n’est pas reconnue : c’est le message que veut faire passer le cours dans cette école sur la “colonisation” comme si tout Israël était un territoire arabe.

L’enseignante Khawla bin Omar affirme que : “dans notre école, nous enseignons ce que notre religion [l’Islam] et notre conscience nous dictent : que Jérusalem est Arabe et que la Palestine, du Nord au Sud et du Jourdain à la Méditerranée est Arabe palestinienne et islamique et qu’elle le restera malgré la présence de l’occupant damné

Même discours dans les manuels de cette école : la création de l’Etat d’Israël est considéré comme “la pire horreur de l’humanité”, l’existence d’Israël est complètement réfutée et la guerre contre les “gangs sionistes” est considérée comme un devoir moral de l’Islam.

UN poème est récité par des étudiants de cette école islamiste.

Ô, vous qui avaient tué les prophètes d’Allah
Ô Fils de Sion
Ô les plus diaboliques parmi les créatures
Ô singes barbare et porcs misérables
Jérusalem vomit de votre impureté

La Tunisie semble fermer les yeux sur ce genre de écoles extrémistes et anti-israéliens.

Aujourd’hui marque le troisième anniversaire de la mort de la garde-frontière Hadar Cohen, 19 ans, après s’être interposée courageusement à trois terroristes arabes armés à Jérusalem et avoir empêché de nombreuses vies juives de disparaître.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.