Un chanteur tunisien qui a brisé le boycott d’Israël, affronte la haine dans son pays

Il existe des chanteurs tunisiens célèbres en Israël, ce sont de véritables superstar : la scène musicale en Israël a récemment été l’hôte du chanteur tunisien M. Mohsen Cherif  malgré une campagne des propagandistes pro-palestiniens qui appellent au boycott. 

Avec quatre concerts uniques en janvier 2019 en Israël, M. Mohsen Cherif attise la jalousie de nombreux artistes dans son pays.

Les réactions n’ont pas tardé sur le Net. Elles vont de condamnation d’un acte considéré comme un pas vers la “normalisation” des relations avec l’Etat hébreu jusqu’aux appels à lui enlever sa carte professionnelle d’artiste.

Interrogé sur l’existence de moyens pour le punir pour avoir chanter en Israël, son avocat à Tunis, Maître Badis Koubakji, nous assure que ses adversaires n’ont aucune chance de gagner selon la loi tunisienne.

Le Syndicat du secteur tunisien de la Musique a publié, ce vendredi 1 février 2019, un communiqué de presse pour dénoncer cette production sur le territoire israélien et il a exhorté le ministère de tutelle à punir M. Cherif.

Ce syndicat est engagé depuis des années dans une lutte contre ses membres qui cherchent des contrats pour se produire en Israël. Ces chanteurs ont besoin de passer par des intermédiaires pour conclure des ententes avec des organisateurs israéliens.

En Tunisie les artistes sont de plus en plus pauvres.Le portrait est plutôt sombre et les revenus des artistes avaient chuté depuis 2010. Personne ne sera surpris d’apprendre que de plus en plus de chanteurs cherchent à travailler dans le marché israélien.

Comme chaque année le public israélien, notamment la communauté tunisienne, attend les performances de M. Mohsen Cherif. Ce dernier continue de participer à des festivals, des soirées et des concerts notamment à Eilat,Lod et Netanya.

Yuval Tayeb reste toute fois roi de la musique tunisienne à Netanaya

Ils sont près de 96 000 juifs d’origine tunisienne à vivre en Israël. La plupart d’entre eux sont encore attachés à leurs origines et à la culture. Les chansons en darija tunisienne sont très populaires chez eux, comme celles aussi des grands artistes maghrébins en Israël à l’instar de Maurice El Mediouni, Raymonde El Bidaouia, Nino Elmaghribi et Robert Sghir.

Mohsen Cherif un véritable phénomène chez les Tunes

Mais des chanteurs maghrébins musulmans en Israël, cela est encore plus rare ! Exception notable, M. Mohsen Cherif. Et chacun de ses déplacements en Israël entraîne un véritable raz-de-marée. La raison de son succès est sûrement dû à son côté « tunisois » très ouvert.

Selon M. Cherif quand vous débarquez ici, vous vous croyez loin du pays quand, au détour d’une ruelle à Netanya, vous entendez « si Mohsen Cherif Asselema ». Ne soyez pas étonnés, certains tunisiens, parfois oubliés dans leur pays d’origine, sont de vraies stars ici.

Ce qui a contribué à accroître sa réputation, ce sont encore ses visites régulières auprès de cette communauté.

 

Le succès de Mohsen Cherif est dû enfin à son amour pour ces juifs tunisiens. Nous assistons à une véritable hystérie de fans qui se précipitent pour le voir et se photographier avec lui. Il a su conquérir le cœur des Tunes, notamment grâce à son courage et il réussit à s’imposer comme un incontournable dans les festivités de cette communauté.

Ce chanteur tunisois qui incarne son pays c’est tout le contraire de ces jeunes tunisiens antisémites  victimes de la propagande anti-israélienne.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.