| More

Eliyahu-Hanavi-synagogue-300x180

L’information n’a pas encore été confirmée officiellement mais selon un site de nouvelles qui se nomme en Syrie ‘Syria Truth’ ou « vérité », il donne des détails sur cette opération très spéciale concernant la célèbre synagogue de Damas attaquée, victime aussi de la violence des combattants syriens.

Selon Syria Truth, les services de renseignements israéliens ont réussi à sauver des objets de grande valeur de la synagogue située dans le quartier Jobar, au nord-est de la capitale syrienne, et ce garce à l’aide de la Jordanie, de la Turquie et des hommes de l’Armée syrienne libre qui contrôlent ce quartier.

Le site tient cette information de sa correspondante Léa Abarmovitch qui cite des sources proches du rabbin syrien Ibrahim Hamra lequel vit en Israël depuis 1994. Ce dernier fut dans le passé associé avec le grand rabbin de la Syrie avant de faire son Alya. Il donne de nombreux détails sur cette affaire délicate mais combien courageuse par les intervenants.

La décision sauver le contenu de la Synagogue a été prise depuis trois semaines, confirment ces sources, lorsque le Rabbin a vu les images des violences en Syrie et la destruction d’une partie de la ville de Damas frappé par les bombes. Il a découvert les nombreux dommages des murs de la synagogue connue sous l’appellation Eliyahou Hanabi et a contacté le gouvernement israélien.

Israël a décidé d’envoyer un commando spécial pour sauver les Sifrei Thora (rouleaux de Thora) et les derniers vestiges de la communauté juive de Syrie que renferme cette très ancienne synagogue.

Le but de l’opération était de déménager tout le contenu de la synagogue fondée, selon la tradition, en 750 avant J.-C., c’est à dire avant 2760 années.L’un des objets qui a été sauvé est évidemment le rouleau de la Torah (Sepher Thora) considéré comme le plus ancien du monde.

Ce commando israélien est composé de 15 éléments, principalement des hommes des pays arabes de Syrie, du Liban et deux personnes de l’Europe de l’Est ont participé à cette opération dangereuse en plein conflit syrien.

Israël a mené toute l’opération avec les services de renseignement en Jordanie et en Turquie, et des membres de l’armée syrienne libre. Le commando israélien a « atterri » au coeur de Damas en se déguisant en combattants de l’Armée syrienne dans les zones sous contrôle islamique.

L’opération s’est faite avec l’aide de la milice “Brigades de l’Islam”. Une source juive syrienne a révélé aussi que les membres du commando formés d’Israéliens d’origines arabes, Irakiens, Marocains et Libanais s’étaient déguisés en jihadistes islamistes.

Les hommes du commando sont venus à la synagogue et ont emballées les accessoires afin de les transférer en Israël. Pour éviter que le commando se fasse repérer. Le commando israélien s’était divisé en 5 équipes pour sortir de la Syrie, via cinq directions différentes afin de quitter la Syrie sans se faire attraper. Les équipes ont été accompagnées par des voitures et des combattants spécialement préparées à l’avance par l’Armée syrienne libre. Toute l’équipe a ramené les derniers souvenirs de cette communauté juive de Damas et sont arrivés en Israël en toute sécurité.

N’étant pas au courant de l’implication d’un commando israélien, des médias syriens, dont Sham Times ont indiqué, ce jeudi 28 mars 2013,que des miliciens de l’ASL ont été vus ces derniers jours en train de “dévaliser la synagogue en question”.Et de signaler que la famille juive Alawani qui s’occupait du site religieux n’a pas répondu à ses appels téléphoniques .

Une vidéo diffusée sur YouTube, le 27 mars dernier, a filmé des images d’un milicien rentrant à l’intérieur de la synagogue, en train de montrer les cadres qui ont été vidés de leurs contenus. Ce qui montrent que le travail a été réalisé par des professionnels.

Datant depuis 750 avant Jésus Christ, cette synagogue juive est l’un des plus vieux du monde, alors que le quartier Joubar comptait à cette époque l’un des plus grands rassemblements juifs arabes du monde, après celui de Khaybar en péninsule d’Arabie ( tous massacrés par le prophète Mahomet).

Selon l’historien israélien Yaaron Haraël, cité par le journal israélien Maariv, c’est dans cette synagogue que le prophète Eliahou* priait Dieu et y a désigné à sa succession son disciple Elieshaa. Il comporte l’une des plus anciennes bibliothèques de manuscrits hébraïques, dont la copie de la Torah la plus vieille du monde, ainsi qu’un certain nombre de tableaux et des chandelles.Durant plusieurs années, les autorités syriennes refusent d’entamer des travaux de réhabilitation de cette synagogue.

Le site “Syria Truth” a profité de cette opération réussie de sauvetage du patrimoine juif en Syrie, pour lancer des accusations contre Israël et sois-disant son assistance à des milices sur place par le biais du Conseil militaire de l’ASL dans le gouvernorat de Deraa. Selon le site pro-Assad, les chefs de l’ASL et les instances politiques de l’insurrection, dont la Coalition nationale, effectuent des rencontres régulières avec les services de renseignements israéliens à Amman, depuis novembre dernier, sous le parrainage des services de renseignements jordaniens et du coordinateur nommé Ahmad Masri. Néanmoins cette information n’a jamais été confirmée.

Téhéran ,qui soutient fermement le régime sanguinaire syrien de Bachar El Assad, accuse sans continuellement Israël de soutenir des “organisations terroristes” syriennes hostiles au régime. Alors qu’en réalité Jérusalem a pris le soin de ne pas s’impliquer dans les affaires intérieures de quelque pays de la région que ce soit.

Ftouh Souhail & Syria Truth

*« SAID ELAKHDAR » CHEZ LES MUSULMANS

Leave a Reply

*