| More


Vue du ciel du palais de Hammamet

Le président Tunisien provisoire, a annoncé, ce vendredi 16 décembre 2011, lors d’une cérémonie officielle, la vente aux enchères publiques de tous les palais présidentiels, sauf celui de Carthage.

M. Marzouki a annoncé qu’il veut vendre au plus offrant les biens présidentiels pour que les revenus de la vente seront dédiés à la promotion du secteur de l’emploi dans son pays.

Ces palais présidentiels coutent déjà une fortune au contribuable, pour leur entretien, leur sécurité, leurs factures en énergies, personnel etc. Cette mise en vente rapporterait selon les services du président beaucoup d’argent pour les caisses de l’Etat, épuisées par les événements de la révolte populaire.

Un investisseur juif tunisien Jacques Levy (vice président de Walt Disney company*) compte proposer 12 millions de dollars (17 millions de dinars) pour le rachat du palais de Hammamet pour le transformer en centre de loisir. Cet ancien palais présidentiel est situé dans un endroit calme et paisible , dans une zone touristique, à une soixantaine de kilomètres au sud de Tunis.

Jacques Levy qui travail à Los Angeles dans le premier groupe de divertissement au monde est aussi l’un des importants actionnaires de la division Walt DisneyParks and Resorts. Le chiffre d’affaires annuel de cette division est de 11 797 millions d’USD.

La division Walt Disney Parks and Resorts gère des parcs aux États-Unis, en France, en Italie en Inde en Russie et en Corée du Sud. Un parc est prévu à l’horizon 2016 à Shanghaï et même en Europe de l’Est.

Le choix de ce palais présidentiel au bord de la mer dans cette station balnéaire en Tunisie est de nature à renforcer l’importance de l’industrie touristique dans ce pays d’autant plus que Disney veut explorer d’autres lieux.

Mais la question qui va se poser est la suivante : L’État tunisien est t-il prêt pour vendre ce morceau de son patrimoine à un investisseur Juif ? OU impossible parce cette privatisation doit être approuvée par la chambre des députés qui est radicalement anti-juive ?

Cette vente aux enchères ne pourra trouver preneur, au juste au prix, que de la part d’un investisseur étranger, car au niveau local les investisseurs tunisiens sont en berne.

Il est très probable, dans ce cas de figure, que les nouveaux décideurs préféreront que ces palais de la République soient vendus aux émiratis ou aux qataris. Le parti politique tunisien islamiste « Ennahda » facilitera cette acquisition au roi du Qatar, meme si l’offre sera moins importante que celle qui sera proposé par l’investisseur juif tunisien. Ce parti repose essentiellement sur le soutien financier et médiatique de cette monarchie qui s’impose partout en Tunisie.

Quant au nouveau président (de transition), qui est populiste et foncièrement antisémite, ne permettra pas qu’un investisseur juif tunisien puisse participer dans la mise aux enchères ou de prendre possession . Moncef Marzouki, nommé cette semaine président de la République, a refusé en novembre 2011 de rencontrer une délégation du comité juif américain menée par Jason F. Isaacson qui est venue en Tunisie afin de sonder les réelles intentions de la nouvelle équipe dirigeante.

Ftouh Souhail

(*) La Walt Disney Company est un groupe international diversifié dont le siège social est à Burbank en Californie et qui se décompose en quatre segments : la production cinématographique (studios), les médias, les produits de consommation et les parcs-lieux de loisirs. Walt Disney Parks and Resorts, filiale de la Walt Disney Company, est l’une des quatre divisions de l’entreprise. Cette division comporte aussi la compagnie de croisière Disney Cruise Line, la société de partage d’appartement/villa Disney Vacation Club

Leave a Reply

*