| More

Il faut le lire pour le croire comment des Juifs peuvent faire cela à d’autres Juifs quand ils ne bougent pas contre les vrais terroristes.

Le chef du Commandement central a émis une ordonnance administrative interdisant à Meir Etinger, 19 ans, petit-fils du rabbin Meir Kahana (1) , de s’approcher de la Judée-Samarie.

Etinger, un résident de Jérusalem, a vécu dans l’avant-poste de Migron les trois derniers mois. Il représenterait “un danger imminent pour la sécurité de la région”, assurent les autorités.

Cette mesure qui a été prise ce jeudi , contre le petit fils du Fondateur de la ligue de défense juive (JDL), peut faire plaisir au Meretz et à Abbas.

Cette mesure intervint après quelques jours de l’ordre de la destruction de l’implantation de Migron dans le Conseil régional de Binyamin . Migron a été pourtant érigée dans un lieu désertique et en totale désolation.

Ce n’est pas la première fois que les autorités en Israël limitent la libre circulation des juifs.

L’an dernier le groupe parlementaire du Ihoud Léoumi formé des députés Yaacov Katz, Arié Eldad, Ouri Ariel et Michaël Ben-Ari ont été empêché à circuler librement à Jérusalem alors qu’ils s’apprêtaient à pénétrer à la rue du Gaï, près de la Yeshiva Haïdra. Une unité de police barra le passage aux parlementaires, notamment à M. Itamar Ben-Gvir. Malgré les demandes répétées de présenter un ordre ou une injonction du tribunal en ce sens, la police a maintenu cette interdiction sans fournir aucune explication. Les protestations quant à l’illégalité d’empêcher un citoyen de circuler librement dans Jérusalem furent vaines. [lien vidéo sur Aroutz 7 en hébreu]

Israël est parfois plus intransigeant avant les juifs qu’avec les terroristes qui circulent librement en Judée Samarie.

En novembre dernier, les membres du Conseil de Samarie ont envoyé une lettre au ministre de la Défense, Ehoud Barak, afin d’exiger qu’il mette un terme à la politique qui défavorise les Juifs de la région.

“Plusieurs routes, écrivent-ils, qui étaient habituellement ouvertes à la circulation des Juifs, leur ont été interdites, et seuls les Arabes sont autorisés à les emprunter. Par contre, tous les axes ouverts à la circulation des Juifs le sont aussi pour les Arabes”. Les routes concernées sont un tronçon de la route 60, qui traverse la Judée-Samarie du sud au nord, situé non loin du carrefour de la localité de Shavé Shomron, la route Hava 5, non loin de Sichem, les routes 5717, 5799, qui relient d’importantes jonctions, et les routes 574 et 505.

Cette attitude des autorités encouragerait les terroristes islamistes à continuer leur djihad.

Il y’a quelques semaines, les usagers de la route 60 Hébron-Goush Etsion ont exprimés leur inquiétude .Le tronçon de la route n°60 entre Hébron et le carrefour Goush Etsion, en Judée, est devenu une des portions de route des plus dangereuses d’Israël au niveau sécuritaire. Les usagers israéliens sont systématiquement la cible des jets de pierres ou d’engins incendiaires par des Palestiniens. Les automobilistes ont demandé à l’armée de renforcer les patrouilles de militaires. “Nous avons le sentiment d’être abandonnés par Tsahal”, ont-ils déclaré.

Hier, dans le Goush Etsion, des dizaines de Palestiniens se sont rassemblés sur la route 60 et ils ont jetés des pierres sur des soldats de Tsahal près de Beit Omar. Un véhicule israélien qui passait près du village d’Huwara aux environs de Naplouse a été attaqué à coup de pierres. Il n’y a pas de blessés mais le véhicule est endommagé. Une autre voiture israélienne qui se trouvait sur la route 55, près de l’implantation de Karnei Shomron, a été la cible de coups de feu et de pierres.

Hier après midi un bébé âgé de 16 mois a été légèrement blessé, après que sa tête ait été heurtée par une pierre lors d’émeute qui ont éclaté entre les jonctions de Tapouah et de Migdalim, en Judée-Samarie. La jeune victime a été transportée à l’hôpital Schneider de Petah Tikva. Les forces de Tsahal ont pourchassé et arrêté deux Palestiniens soupçonnés d’avoir lancé les pierres qui ont blessé un bébé de 16 mois près de l’implantation de Kedoumim en Judée-Samarie.

Beaucoup en Israël , et à l’étranger notamment , se demandent pourquoi Tsahal prend des mesures contre juifs qui veulent circuler librement chez eux et par contre elle autorise les palestiniens terroristes du Fatah à entrer librement et emprunter toutes les routes ?

Ftouh Souhail

(1) Meir Kahane fut assassiné à Manhattan en 1990 par un groupe d’extrémistes islamistes liés à Al Zawahiri, au Cheikh Abdel Rahmnan et à d’autres participants à l’assassinat du président égyptien Sadate en octobre 1981, après un discours dans lequel il appela tous les juifs américains à émigrer en Israël.

Leave a Reply

*