| More

A travers un geste venant du Chef d’État-major, on peut découvre le visage de ces hommes et de ces femmes qui travaillent au sein de Tsahal pour protéger les citoyens de l’État d’Israël.

Ce dimanche 16 décembre 2012, un soldat du bataillon de reconnaissance parachutiste de l’armée israélienne a été blessé à la cuisse, par une balle perdue au cours d’un entraînement dans la vallée du Jourdain.

Le Chef d’État-major, le général Benny Gantz, qui venait de quitter les lieux en hélicoptère au moment où l’incident s’est produit a fait demi-tour pour venir personnellement en aide au soldat et l’évacuer vers l’hôpital. Il a donc été transporté en hélicoptère vers l’hôpital Ein Kerem de Jérusalem. L’entraînement a été suspendu et ne reprendra qu’une fois les circonstances et les causes de l’accident déterminées.

Voilà un incident symbolique, mais bien significatif pour nous, car c’est une preuve de plus des normes éthiques et de la solidarité qui imprègne cette armée de citoyens. D’ailleurs on parle rarement du code éthique, également appelé “Esprit de Tsahal”, qui occupe une place centrale dans la doctrine de l’armée. Conçu par le philosophe Asa Kasher et des hauts gradés de Tsahal (Ehoud Barak, Elazar Stern…), officialisé en 1994, il dicte aux soldats l’attitude à adopter ainsi que les règles de moralité et d’éthique. Ces dernières sont les mêmes pour l’ensemble des soldats, qu’ils viennent de rejoindre les rangs de l’armée ou qu’ils soient généraux.

Dans ce code éthique, on inculque l’esprit de camaraderie selon lequel les soldats de Tsahal agiront avec fraternité et dévotion dans leurs rapports avec leurs camarades et se porteront toujours à leur aide en cas de besoin, quels que soient les dangers ou les difficultés, même au risque de mettre leur vie en péril. “ L’Esprit de Tsahal“, de ses valeurs et les directives qui en découlent font de cette cette armée l’une des meilleures au monde.

Heureusement que l’armée israélienne est dotée de ces règles de moralité et d’éthique, parce que si on voit ce qui se passe autour d’Israël, on a l’impression de se trouver dans une jungle ou toutes les barbaries sont permises. Il suffit juste de voir de l’autre coté des frontières israéliennes ou l’armée syrienne de Bachar Assad s’acharne depuis 21 mois sur sa propre population provoquant une hécatombe humaine avec plus de 50 000 morts jusqu’ici sans compter le nombre de blessés et de réfugiés. Sans parler des organisations terroristes de la région qui tirent sur des civils ou les utilisent comme boucliers humains.

Ftouh Souhail

LE CHEF D ETAT MAJOR DE L ETAT JUIF S ‘OCCUPE D UN SOLDAT BLESSE – PENDANT QUE BACHAR ASSAD EN SYRIE DÉPASSE LES 50 000 MORTS DE CIVILS SYRIENS : Il Y A BIEN LIEU DE PARLER DE DEUX CIVILISATIONS !

One Response to “Une admiration pour Tsahal : quand le Chef d’État-major en personne vient au secours d’un soldat !”
  1. Dr. EL DAN says:

    Oui voila une preuve de courage d’un chef de Tsahal d’Israel, beaucoup de pays ne peut en dire autant. Bien sur tout officier de Tsahal doit marcher devant c’est la devise.

  2.  
Leave a Reply

*