| More

GOL

Avec Esther nous apprenons à mieux connaitre la Judée, la Samarie et Jérusalem. Mais il nous reste encore beaucoup à découvrir, à voir et à revoir car, ici, en Israël tout va si vite !

Pas une semaine sans de que nouveaux champs soient défriché, pas une semaine sans qu’une nouvelle route soit construite, pas une semaine sans que de nouvelles familles rejoignent leur Pays.

Alors, comme d’habitude, cette journée sur le Golan ne ressemblait pas aux autres. Nous n’avons pas découvert les vins (très, très bons) du Golan et visité les caves. Nous avons visité les petites implantations du sud est du plateau, là où de violents combats se sont déroulés en 67 et en 73.

Nous avons appris comment les extraordinaires soldats de Tsahal ont du faire face à la soldatesque syrienne qui, pour la 3ème fois n’avait qu’un seul but : tuer un maximum de Juifs et envahir Israël.
Sans le tampon sécuritaire que constitue le plateau les habitants de la Galilée vivraient tels des cloportes comme ce fut le cas de 1848 à 1967.

Il faut voir comment aujourd’hui fleurissent les champs, les arbres fruitiers, les vignes. De nouvelles plantations apparaissent grâce aux Juifs expulsés du Gouch Katif qui y avaient inventé de nouvelles façons de cultiver.

domaine
Les vignobles du Golan : le domaine « Golan Height » produit un vin très côté. Il est l’un des trois plus importants producteurs de vin du pays

Nous avons visité le musée du Goush Katif de Avné Etan (il y en a un aussi à Jérusalem qu’il faut aller voir), nous avons discuté de sécurité avec un personnage hors du commun : Mickaël Ben Horine au Mochav Nov, nous avons parcouru les collines de Har Hozek à Aloné Ha Bashane car c’est, comme le dit Esther, à la semelle de ses chaussures qu’on découvre le mieux notre Terre et qu’on sent son parfum.

Nous avons gouté les eaux claires de Maaynot Eden, nous avons écouté l’histoire de nos soldats encerclés à Tel Saki par dix fois plus nombreux qu’eux et qui, D’ieu merci, on pu rester en vie.

Le Golan est aujourd’hui annexé. Cette partie insignifiante du territoire syrien, pays artificiel comme l’est l’Irak ou la Transjordanie, créations des puissantes rivales France et Grande Bretagne, n’a servi jusqu’en 1967 que de blockhaus pour bombarder Israël. Certains, suivez mon regard, ont CHEZ NOUS, osé proposer aux dictateurs syriens de le rendre jusqu’au Kineret !
Certains, (voulez-vous des noms ?) voudraient donner la Judée et la Samarie comme l’a été le Goush Katif ou Nord Samarie avec les conséquences que l’on connait.

Il nous faut donc être vigilants mais comment percevoir l’importance de ces lieux si on ne s’y rend pas ?

Aucun documentaire, aucun article n’est capable de faire passer la joie que l’on ressent à parcourir notre Pays et à parler avec les extraordinaires habitants, nouveaux pionniers d’Israël et je m’aperçois que je me suis laissé aller à encore trop écrire !
Alors venez ! Avec des personnes comme Esther, Jeanine ou Ariella pour nous accompagner, vous n’aurez bientôt plus qu’une envie : découvrir notre Terre.

Hag Souccot Saméah !

Michel Akerman

landd
Le Golan est israélien et le restera ( Ftouh Souhail)

Leave a Reply

*