| More

Les militants qui refusent d’accepter la présence d’Israël dans la carte du Proche-Orient et qui voient en la guerre totale la seule solution pour “régler le problème”, se sont réunis ce samedi 4 juin 2011 à Tunis, dans la Maison de Culture Ibn Rachik.

Le thème de la conférence : « Comment faire échouer les efforts d’Israël dans son combat diplomatique pour obtenir des liens avec les pays arabes ». Une telle réunion à Téhéran aurait été rapportée dans les faits divers des journaux. Mais un pareil évènement en Tunisie, ne sera l’objet d’aucune attention médiatique.

En présence d’une foule de journalistes, et de personnalités politiques, sans oublier la présence du mouvement islamique d’Ennahda des dizaines de militants « ont discutés des derniers efforts de lutte contre la normalisation avec Israël, y compris les mesures prises par les groupes de la société civile afin de sensibiliser sur les dangers de la normalisation avec Israël»

La Tunisie, un pays qui se présente comme “ modéré ”, est toujours parasité par les plus farouches défenseurs du nationalisme arabe souhaitant ouvertement sa disparition, toujours au nom de « la défense des Palestiniens opprimés », mais totalement indifférents à d’autres oppressions ou à ce que serait le malheur de sept millions d’Israéliens après la destruction de leur pays.

Pour certains de ses intélectuels qui refusent de reconnaître aux juifs le droit de s’auto-gouverner, Israël doit être détruit et remplacé par un califat. De la même manière que l’Europe le devrait être également.

La réunion de Maison de Culture Ibn Rachik, veut organiser la « résistance à la normalisation » et mettre ce sujet comme étant « une priorité arabe ». Elle vise à unifier les efforts autour de la région pour « combattre la politique israélienne d’infiltration des marchés et des institutions sociales».

Nous avons déjà parlé du symptôme arabe de la réversion (prendre tout ce que l’on fait et le rejeter sur les autres). Il semble que certains utilisent une fois de plus cette tactique. Après tout, c’est bien les islamistes qui s’infiltrent dans les marchés financiers et les institutions sociales pour recruter des terroristes, non?

Par cette réunion pro-guerre, les corbeaux qui prétedent lutter contre la normalisation avec Israel font preuve d’une amnésie qui n’a d’égal que leur lâcheté et leur ignorance.

La Tunisie qui a toujours apporté son appui à la cause palestinienne n’a pas besoin de mener une campagne anti-normalisation. De toute façon israéliens sont fiers, très fiers de leur pays et ils ont raison de l’être. En revanche les extrémistes dans le Monde arabe sont de plus en plus FOUS de rage de constater qu ‘Israël ne cède pas à leurs caprices.

A en juger par le nombre de prix Nobel arabes, le nombre de leurs communications scientifiques et de leurs découvertes, et la haine aveuglante qui les anime, il serait bien difficile de conclure à l’intelligence de « ces gens là » !

Alors que pendant ce temps, Israël et sa population travaillait, faisait des recherches dans tous les domaines (médicaux, entre autres), recevait des récompenses à de très hauts niveaux.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*