| More

Après des mois d’incitation à une troisième Intifada, dimanche sera le jour de vérité. Au Liban, on signale que 500 autobus se rendent à la frontière nord d’Israël pour transporter des manifestants tenant à marquer la Nakba. En Egypte, une marche est organisée en direction du terminal de Rafah. En Syrie, les opposants du régime d’Assad réprimés dans la violence affluent au terminal de Quneitra. La police en Israel est sur les dents mais se focalise plutôt sur Jérusalem où elle craint des émeutes et des débordements de violence.

Deux policiers ont été légèrement blessés par des jets de pierres au barrage de Shouafat, à Jérusalem-est.Deux autres policiers ont été légèrement blessés par des jets de pierres dans le quartier de Tsour Baher, à Jérusalem. Les policiers ont arrêté 3 Palestiniens, ce qui porte à 13 le nombre de suspects interpellés ce samedi dans la capitale pour troubles de l’ordre. Par mesure de précaution, l’accès au mont du Temple est restreint dimanche aux musulmans de plus de 40 ans, titulaires d’une carte d’identité israélienne, afin d’éviter les violences qui pourraient accompagner les manifestations pour le jour de la Nakba.

A l’occasion de la Nakba, des Palestiniens affrontent actuellement les forces de l’ordre à Issawiya (Jérusalem-est) en leur lançant des pierres. Une personne a été arrêtée.
Des heurts ont éclaté Samedi 14 mai entre les forces de police et des habitants de Qalansuwa, dans le cadre des manifestations pour le jour de la Nakba. Une voiture de police a été caillassée, mais on ne signale aucun blessé. Un jeune Israëlien a été légèrement blessé à la tête par une pierre lancée sur sa voiture dans le quartier A-Tor de Jérusalem-Est. La victime a été évacuée à l’hôpital Hadassah Har-Atsofim pour recevoir un traitement médical.

Quelque 10.000 policiers et gardes-frontières sont déployés ce dimanche dans les zones de friction à risque -villes mixtes et le long de la ligne Verte- en vue du jour de la Nakba. Le commandant en chef de la police Yohanan Danino a souligné que les protestations modérées et contenues seront autorisées, mais pas les troubles de l’ordre. Les forces de l’ordre ont été enjointes à la retenue, et à n’ouvrir le feu à balles réelles qu’en cas de danger de mort concret. La police restera déployée massivement dans la capitale et ses alentours, également dans les prochains jours.

Sur décision du ministre de la Défense Ehoud Barak, la Judée-Samarie est bouclée à partir de samedi soir minuit pour 24 heures, afin d’éviter les débordements que pourraient occasionner les commémorations de la Nakba (terme utilisé par les Palestiniens pour désigner la ”catastrophe” que constitua la création de l’Etat d’Israël).
Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a déclaré qu’il y a des extrémistes qui transforment le jour de la création de la démocratie israélienne en jour de colère et de révolte alors que les Arabes israéliens sont les seuls de la région à jouir de l’égalité des droits et de la démocratie.

La “Nakba”, ou catastrophe que constitua pour les Palestiniens la création de l’Etat juif, s’est traduite par l’exode de quelque 760.000 Palestiniens, encouragés par les pays arabes à s’exiler après avoir reçu la promesse qu’ils rentreraient chez eux par la grande porte ”une fois que les juifs auraient été jetés à la mer” par leurs soins.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*