| More

Selon le journal A-Sharq al-Awsatt, citant une source diplomatique israélienne, le médiateur allemand dans le dossier Shalit, Gerhard Konrad, se trouve dans la région et poursuit ses efforts pour aboutir à un échange de prisonniers. Cette source a démenti que le médiateur ait démissionné, comme l’affirmaient le Hamas et les médias allemands.

En effet , Hagai Hadas, le représentant spécial du gouvernement en charge du dossier Shalit, a nié cette semaine d’avoir présenter sa démission le 13 avril 2011.

A-Sharq al-Awsatt, a cité aussi que Mr Netanyahu a fait une meilleure proposition au Hamas que celle d’Olmert. Pourtant, alors que l’échelon politique du Hamas à Gaza a accepté l’offre, la branche militaire de l’organisation terroriste l’a rejetée. Face à cette situation, le Premier ministre israélien aurait baissé les bras. Cette information n’est pas confirmée d’autres sources.

Ce qui est certain par contre est que des représentants du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) auraient rencontré le 10 avril 2011 le chef du bureau politique du Hamas à Damas, Khaled Mechaal, afin d’évoquer le cas de Guilad Shalit, selon une information de la chaîne de télévision israélienne Arouts 10. Le CICR souhaite obtenir un signe de vie du soldat kidnappé par les terroristes. Ni le CICR, ni le Hamas n’ont confirmé cette information.
Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a confirmé le lundi, 11 avril 2011, l’information selon laquelle des représentants du CICR auraient rencontré le directeur du bureau politique du Hamas à Damas, Khaled Mechaal.
“Nos efforts pour ramener Guilad sain et sauf à la maison sont quotidiens. Cela fait plus d’un an que nous avons fait une proposition au Hamas à laquelle il n’a pas encore répondu, ce qui témoigne que le Hamas n’a pas l’intention d’aboutir à une issue satisfaisante. Parallèlement à mon engagement à ramener Guilad à la maison, je suis également responsable de la sécurité de tous les citoyens d’Israël”, a déclaré Netanyahu.

Aviva et Noam Shalit, les parents de Guilad, le soldat retenu par le Hamas depuis près de 5 ans, ont manifesté ce samedi devant les bureaux du Premier ministre à Jérusalem. Ils considèrent dans la fête juive de Pâques, fête de la liberté, que Guilad mérite lui aussi d’être libéré.
Au cours de cette manifestation à l’extérieur des bureaux du Premier ministre israélien, Aviva Shalit, la mère de l’otage, tenait une pancarte sur laquelle il était écrit : “Netanyahu, bonne fête de la liberté, après cinq ans, Guilad la mérite aussi”. Elle faisait allusion à la fête juive de Pessah célébrant la libération des Hébreux de l’esclavage en Egypte.

Guilad Shalit est entre les mains du Hamas. Le jeune homme, âgé aujourd’hui de 24 ans, avait été kidnappé par un commando terroriste palestinien le 25 juin 2006 sur le territoire israélien. Depuis, seules deux lettres et une vidéo sont parvenues à ses parents. Aucune visite de la Croix Rouge ne lui a été accordée et le Hamas exige toujours d’Israël la libération d’un millier de Palestiniens, dont plusieurs sont responsables d’attentats suicides.

Malgré l’intransigeance du Hamas, le terminal frontalier de Kerem Shalom fermé depuis l’escalade de violences à Gaza et au sud d’Israël, a rouvert ses portes cette semaine au transfert de marchandises.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*