| More

Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe se prononceront, ce dimanche 22 janvier 2012, sur une prolongation éventuelle de la mission d’observation en Syrie. La mission d’une durée d’un mois a expiré jeudi dernier, mais Adnan al-Khudeir, responsable du quartier général de la mission d’observation, a déclaré à l’Associated Press que les observateurs resteraient en Syrie jusqu’à ce qu’une décision soit prise lors de la réunion de la Ligue prévue ce dimanche au Caire.

Malgré les critiques grandissantes, la présence des observateurs n’ayant pas permis de mettre fin à dix mois d’effusion de sang, la Ligue arabe devrait prolonger d’un mois sa mission en Syrie Le chef des observateurs, Mohammed Ahmed Moustapha al-Dabi, doit présenter au Caire un rapport sur la base duquel l’organisation décidera de la suite de la mission.

Le Soudanais Moustapha al-Dabi, va remettre un « rapport décisif » en fonction duquel la Ligue arabe décidera du sort de la mission, a déclaré Ahmed ben Helli, le secrétaire général adjoint de la Ligue, à l’agence officielle du Qatar.

Le régime syrien se livre à une répression sanglante de la révolte populaire. Selon le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, plus de 6.700 personnes, dont parmi elles au moins 200 enfants, ont été tuées dans la répression en Syrie.

Une explosion aurait fait au moins onze morts samedi à bord d’un minibus qui transportait des prisonniers dans la province syrienne d’Idlib (Nord-Ouest), rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’homme , dont le siège se trouve. Les violences du vendredi en Syrie, en marge des prières hebdomadaires, ont fait 30 morts.

Des dizaines de manifestants ont manifesté à Damas pour apporter leur soutien à Bachar al Assad, demandant au Président syrien de mater l’insurrection. “Nous sommes avec toi, Bachar,” scandait la foule, composée essentiellement de jeunes gens. “Chabbiha toujours, pour tes yeux Bachar”, ont-ils dit en faisant référence au nom de la milice pro-gouvernementale.

Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé, le 10 janvier dernier, que le rétablissement de la sécurité dans le pays était “la priorité absolue” promettant de frapper les “terroristes” d’une main de fer. Alors que la Ligue arabe attend le fameux rapport de ses observateurs au lendemain de la fin de leur mission, selon une source diplomatique arabe dans la capitale égyptienne, il est probable que la mission des observateurs sera reconduite. “Plus approchent les réunions prévues ce week-end, plus la conviction est grande que la mission d’observation en Syrie doit être prolongée”, a-t-on dit.

Ce prolongement de la mission des observateurs de la Ligue arabe en Syrie risque de prolonger aussi le bain de sang perpétré par Bachar el-Assad. L’Algérien Anouar Malek, membre de la mission d’observateurs de la Ligue arabe en Syrie a présenté déjà sa démission. Dans un entretien à la chaîne al-Jazira, le 11 janvier 2012, il a accusé le régime de mises en scène et de commettre des “crimes en série”.

Estimant que la mission des observateurs de la Ligue arabe en Syrie est un échec, le colonel Riad al Asaad, qui commande l’Armée syrienne libre (ASL), a appelé le monde extérieur à protéger les populations civiles.

Le Conseil national syrien a présenté aussi à la Ligue arabe une demande officielle pressant cette dernière d’en appeler au Conseil de sécurité de l’ONU dans la crise syrienne, a déclaré la porte-parole du Conseil, Basma El-Kadamny, samedi 21 janvier. L’opposition syrienne demande depuis longtemps déjà que son cas soit soumis au Conseil de sécurité, mais n’avais pas fourni jusqu’ici de demande formelle et officielle.

Ce genre de permis de tuer n’est délivré qu’aux pays arabes. A tous les ignorants qui vilipendent Israël qui serait une menace pour la paix du monde, aujourd’hui, les répressions en Syrie ont fait plus de morts en 10 mois qu’en 20 ans de conflit israélo-palestinien.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*