| More

C’est curieux ce matin dans un des commentaires postés sur un journal arabe en ligne il était indiqué que la famine règne à gaza…je pense que l’écrivain en herbe voulait dire Darfour, sa main a tremblé sur le clavier.

Quand on connait la situation réelle de Gaza on est frappé par la manipulation des médias arabes et donc du pouvoir, c’est encore une preuve de la manipulation par les pouvoirs en place !

Au mois de novembre 2011, 4734 camions ont été transférés depuis Israël vers la bande de Gaza par le biais du point de passage frontalier de Kerem Shalom, transportant des vêtements, des voitures, des machines à laver, des appareil électriques, des denrées alimentaires, des matériaux de construction et des engrais pour l’agriculture. Tous ces passages sont coordonnés par la CAGT (L’Unité de Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires).

5156 Palestiniens ont quitté la bande de Gaza et sont entrés en Israël par le point de passage d’Erez. Sur l’ensemble de ces permis, 1522 ont été délivrés à des Palestiniens pour qu’ils puissent aller se faire soigner en Israël. 38 membres d’organisations internationales et 1412 hommes d’affaires ont reçu l’autorisation de quitter la bande de Gaza.

Israël assure le transfert de près de 6000 tonnes de marchandises par jour vers la bande de Gaza. Cela représente 260 camions, qui entrent via le point de passage terrestre de Kerem Shalom. La quantité de marchandises transférée dépend uniquement des commandes de l’Autorité Palestinienne et peut atteindre jusqu’à 400 camions en une journée (soit 12000 tonnes de marchandises) si l’Autorité Palestinienne le désirait

L’unité de Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires participe à l’élaboration de la politique du gouvernement israélien vis-à-vis de la population palestinienne vivant en Judée-Samarie et dans la Bande de Gaza et aide à sa mise en application. Cette unité favorise les questions humanitaires, les projets d’infrastructure, et les projets économiques.

La libération de Gilad Shalit ne constitue pas un changement de politique de la part d’Israël envers la bande de Gaza ou le Hamas. Toutes les marchandises entrent librement dans la bande, sauf celles qui peuvent être utilisés pour le terrorisme ou pour construire des infrastructures terroristes. Les limitations de sécurité sur Gaza sont conçues uniquement pour empêcher la contrebande d’armes vers Gaza. Israël veut éviter que le Hamas soit soutenu par l’Iran en le renforçant par ces armes, qui sont utilisés dans des attaques terroristes et les tirs à la roquette constants contre des civils dans le sud d’Israël.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*