| More

La Marche des Vivants d’Auschwitz à Birkenau

La traditionnelle « Marche de la vie » d’Auschwitz à Birkenau a eu lieu comme chaque année en présence de milliers de jeunes venus du monde entier, de nombreuses personnalités et de survivants de la Shoah.

La 24e édition de la Marche des Vivants, reliant les ex-camps de concentration d’Auschwitz à Birkenau est une façon pour les participants de prouver à ceux qui organisèrent les célèbres marches de la mort à l’issue de la guerre, qu’ils n’ont pas réussi à atteindre leur but.

Une délégation de quelques dizaines de policiers israéliens, avec à leur tête le commandant en chef, Yohanan Danino, participe ce jeudi 19 avril 2012 à la traditionnelle Marche des vivants d’Auschwitz à Birkenau. « En tant que représentants de l’Etat d’Israël, nous sommes très fiers de participer à cette Marche des vivants qui vient remplacer la morbide « Marche de la mort » de l’époque la plus sombre de l’histoire.

Le régime nazi, dirigé par Hitler, voulait exterminer le peuple juif et pour parvenir à ses fins, il a commis des atrocités innommables et a massacré six millions des nôtres. En instituant la Marche des Vivants, à la place de la Marche de la Mort des rescapés des camps de concentration d’Auschwitz en janvier 1945, les initiateurs ont tenu à marquer le renouveau du peuple juif qui, malgré les terribles sévices qu’il a subis, a relevé la tête pour reprendre vie avec espoir et courage. La première Marche des Vivants a été organisée en 1988 pour apporter notamment une réponse aux négationnistes qui entamaient alors une campagne de propagande visant à nier l’existence de la Shoah.

En Israël, les manifestations organisées pour Yom Hashoah ce mercredi, se sont achèvé par la cérémonie de clôture au kibboutz Lohamei Haguétaot (des combattants des ghettos). La cérémonie a été placée sous le signe des 70 ans de l’expulsion du ghetto de Varsovie.

A 10h (heure israélienne) a retentit ce mercredi 19 avril une sonnerie stridente de 2 minutes. Deux minutes au cours desquelles tous les Israéliens se sont figés en silence pour se souvenir des 6 millions de victimes juives de la barbarie nazie. Immédiatement après a débuté à l’institut Yad Vashem la cérémonie de dépôt des gerbes.

Dans la tente du Souvenir à Yad Vashem, et à la Knesset, a débuté la lecture des noms des victimes, cérémonie intitulée : ”Chaque homme a un nom”, alors que les nazis tentaient systématiquement de vider leurs victimes de toute identité.

Le président Shimon Pérès et le Premier ministre Binyamin Netanyahu ont récité les noms des martyrs. Des rescapés des camps de la mort et des personnes âgées ont allumeé 6 flammes du souvenir.

Shimon Pérès a raconté lors de la lecture des noms des victimes de la Shoah à la Knesset, comment ses proches ont péri sous la barbarie nazie. ”Ceux qui restaient ont été assassinés cruellement par les nazis. Ils ont été amenés dans une synagogue en bois, les portes ont été fermées, et ils les ont faits brûler vifs”, a-t-il raconté.

Le Premier ministre a pris la parole après lui. Binyamin Netanyahu a indiqué que c’est la première fois qu’il participe à cette cérémonie sans son beau-père, décédé cette année. ”Il écoutait les noms car il pensait que c’est le moyen de rendre une expression aux âmes parties”, a-t-il ajouté.

En raison de l’accident au cours duquel une soldate a perdu la vie mercredi au cimetière militaire du mont Herzl, la répétition générale de la cérémonie d’allumage des torches, prévue dimanche soir, a été annulée. Les autorités informeront au fur et à mesure le public sur la poursuite des préparatifs à Yom Hazikaron et Yom Haatsmaout.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*