| More

ya

A ce moment, dans tous les cimetières militaires d’Israël, la nation toute entière exprime son impérissable gratitude à ses fils et ses filles qui ont donné leurs vies pour l’indépendance et l’existence de l’Etat dIsraël

Les commémorations du Yom Hazikaron (jour du Souvenir pour les victimes de guerre d’Israël ainsi que pour les victimes du terrorisme et de la haine, NDLR) débuteront ce dimanche 14 avril 2013 au soir

Yom Hazikaron (jour du Souvenir) est une cérémonie consacrée à commémorer le souvenir de tous ceux qui sont tombés dans la lutte pour la création et la défense de l’État d’Israël. Elle se déroule durant les 24 heures qui précèdent le Yom Haatsmaout, jour de l’indépendance d’Israël.

À cette occasion, Une cérémonie religieuse de Yom Hazikaron au eu lieu au cimetière du Mont Herzl au nom et en souvenir des milliers de morts des guerres et des attentats terroristes.

le ministère israélien de la Défense a publié ce matin , à l’occasion du Jour Commémoratif, de nouvelles statistiques selon lesquelles 23.085 personnes sont tombées pour Israël depuis 1860. Depuis le précédent Yom Hazikaron, on compte 92 victimes supplémentaires.


Publiée le 14 avril 2013

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a adressé aujourd’hui un discours aux familles endeuillées à l’occasion du Yom Hazikaron

“frères et sœurs, le Jour du Souvenir, nous nous souvenons de nos êtres chers qui sont morts, qui sont tombés dans les guerres d’Israël et des hostilités au fil des ans. Nous nous souvenons, nous pleurons, nous souffrons. Famille et de douleur, et la douleur de chacun de nous se joint à la douleur du peuple d’Israël. Douleur coupe vie, la douleur que ce qui reste n’est plus qu’un souvenir. Il n’existe aucun remède réel et sans confort, mais il a une consolation profonde et une connaissance approfondie de nos êtres chers qui sont morts pour l’Etat d’Israël”

« Il n’ya pas de véritable remède et il n’y a pas un réconfort entier. Mais il y a une consolation profonde et fondamentale: de savoir que grâce à ceux qui sont tombés, l’Etat d’Israël a été fondé et la stature du peuple juif a pris un virage meilleur. Grâce à eux, nous vivons ici, pour toujours. »

« Que leurs mémoires soient bénies, » ajouté le Premier ministre.

«Depuis notre naissance en tant que peuple, nous avons dû nous battre pour notre liberté et notre existence », a déclaré Netanyahu lors de la cérémonie. « Les haineux d’Israël nous ont exilés, nous ont persécutés et ont essayé d’annihiler la mémoire d’Israël. Même aujourd’hui, il y a ceux qui menacent de nous détruire. Ils ne le peuvent pas, ils ne le pourront jamais. Nous ne sommes pas belliqueux, mais si elle telle est notre destinée, nous bataillerons. »

Le premier ministre israélien a pensé à son frère ,Yoni Netanyahu, qui était le commandant de l’élite de l’armée israélienne (unité Sayeret Matkal). Il a été tué en action lors de l’opération d’Entebbe en Ouganda. Il a été tué en action le 4 Juillet 1974.

604149_628495277165221_1665860680_n
Le Premier ministre a visité avec son épouse la tombe de son frère, héros d’Entebbe, Yonatan Netanyahu, à l’occasion du Jour du Souvenir pour les morts des guerres d’Israël qui aura lieu ce dimanche soir

En 1998 le gouvernement décida que le jour du souvenir des morts tombés pour leur patrie serait aussi celui de ceux qui ont été tués dans des actes terroristes.Les sirènes se feront  entendre à travers Israël. Pendant deux minutes, tout s’arrêtera. Les gens vont s’arrêter dans leur élan, les voitures se garer sur le bord des routes, et l’ensemble du pays fera une pause pour se souvenir que plus de 22.000 israéliens ont été tués par les guerres et le terrorisme.

Cette journée est immédiatement suivie par le jour de l’Indépendance (Yom Haatsmaout).

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*