La police affirme avoir procédé à des dizaines d’arrestations à la suite d’agressions de juifs par de jeunes Palestiniens dans ce qui semble être un phénomène de médias sociaux ; “Dans la compétition pour les likes et les vues, gifler un ultra-orthodoxe vous vaudra les deux”, déclare une victime.

Une nouvelle tendance inquiétante semble prendre de l’ampleur parmi les jeunes arabes de Jérusalem, qui se filment en train de harceler des juifs ultra-orthodoxes dans la capitale pour se lancer un “défi”, qu’ils mettent ensuite en ligne sur la plateforme de médias sociaux TikTok.

La violence dans le secteur arabe de Jérusalem s’est intensifiée depuis le début du mois sacré du Ramadan. Chaque jour, de jeunes Palestiniens se heurtent à la police et harcèlent les passants juifs, ce dernier phénomène devenant un phénomène propre aux médias sociaux.

Un arabe giflant un etudiant juif de yeshiva dans le metro.
Video virale momtrant un arabe giflant un etudiant juif de yeshiva dans le metro.

L’une des victimes est Yedidia Epstein, 15 ans, qui a déclaré avoir été poussé, battu et giflé au milieu d’une rue très fréquentée de Jérusalem, devant plusieurs policiers.

“Je filmais près de la porte de Damas et à un moment donné, un jeune arabe s’est approché de moi et m’a frappé”, a déclaré Epstein à Ynet. “Il m’a violemment plaqué au sol et ma caméra est tombée. J’ai commencé à m’enfuir… tout s’est passé sous les yeux des policiers, qui étaient là.”

Epstein a déclaré qu’il n’avait en aucun cas provoqué l’attaque – comme ce fut le cas pour d’autres incidents similaires ces derniers jours.

Yedidia Epstein et la vidéo de son attaque
Yedidia Epstein et la vidéo de son attaque

“Il y a une compétition pour les likes et les vues”, a déclaré Epstein. “Une vidéo d’un Arabe giflant un ultra-orthodoxe vous donnera les deux, donc maintenant tout le monde essaie d’obtenir plus de likes et de vues.”

Epstein ajoute que malgré la documentation de l’attaque et le fait que l’agression se soit produite près de plusieurs policiers, l’agresseur n’a toujours pas été arrêté.

“L’Arabe qui m’a attaqué mardi n’a pas été arrêté. Je l’ai revu. Je me suis adressé à la police et la police a essayé de l’arrêter, mais il s’est échappé. Il est venu me voir avec la vidéo et me l’a montrée en se vantant : ‘Regarde comment on t’a attaqué hier'”.

L'agresseur de Yedidia Epstein en vidéo
L’agresseur de Yedidia Epstein en vidéo

En réponse à ces allégations, la police israélienne a publié une déclaration : “Dès que les policiers sont informés d’un incident de violence, tant dans le cadre d’une plainte que via l’exposition d’une vidéo sur les médias sociaux, la police ouvre une enquête, tout en utilisant tous les moyens et capacités à sa disposition, afin de localiser les suspects impliqués dans l’acte.”

La première vidéo en date de cette tendance inquiétante montre un jeune homme arabe giflant un étudiant de yeshiva sur le tramway.

Trois personnes ont été arrêtées pour suspicion d’implication dans l’incident – dont deux mardi – y compris le principal suspect, un adolescent de 17 ans du quartier de Shuafat à Jérusalem.

La police à Jérusalem-Est dans la nuit de dimanche à lundi après des affrontements. (Photo : Gil Yohanan)

D’autres vidéos montrent des Arabes jetant des pierres et pulvérisant des gaz lacrymogènes sur des ultra-orthodoxes. Certaines vidéos montrent également un groupe de jeunes Arabes harcelant et menaçant deux juifs jeunes ultra-orthodoxes.

Depuis le début des troubles la semaine dernière, au moins 50 Palestiniens ont été arrêtés.

Source ynetnews: Arab youths harass Haredim in Jerusalem in new TikTok craze

0 0 votes
Évaluation de l'article