L’Allemagne soutient Israël par une déclaration publiée le 22 mai 2020, par le ministère allemand des Affaires étrangères, qui a déclaré que l’État protège l’exclusion ou les appels légitimés à la destruction d’Israël : « Les déclarations menaçant Israël ne sont en aucun cas acceptables. Le droit d’Israël d’exister n’est pas accordé à la négociation « .

Le gouvernement allemand condamne l’appel de l’Iran à « détruire Israël ». Cette annonce a été faite en réponse aux déclarations flagrantes du chef suprême de l’Iran cette semaine.

« Le gouvernement fédéral allemand condamne sévèrement toute glorification ou légitimation du terrorisme, tout appel à l’anéantissement d’Israël, et toute publication de contenus antisémites« , a-t-il fustigé dans un communiqué révélé par le Jerusalem Post.

« De tels commentaires hostiles à l’encontre d’Israël ne sont en aucun cas acceptables. Le droit d’Israël à exister n’est pas négociable« , a ajouté le ministère

Khamenei a publié une série de tweets de soutien au peuple palestinien, appelant à l’armement des Palestiniens en Cisjordanie. En même temps que les tweets, Khamenei a publié une affiche anti-israélienne appelant à une solution finale du conflit israélo-palestinien.

L’annonce du ministère allemand des Affaires étrangères se joint aux propos du Premier ministre Netanyahu, affirmant que les propos de Khamenei rappellent le plan de la « solution finale » d’Hitler. Les Iraniens n’ont pas adopté la comparaison, et Khamenei a tweeté « La destruction du régime sioniste ne signifie pas la destruction des Juifs. Il a ajouté : « Nous soutiendrons toute nation ou organisation qui s’oppose et combat le régime sioniste. »

Khamenei a publié l’affiche antisémite en anglais, en farsi et en arabe sur sa page d’accueil officielle.

L’image montre une Jérusalem conquise avec des photos de Qassem Soleimani, ancien chef des gardiens de la révolution islamique éliminé par l’Administration Trump. L’UE et les États-Unis avaient classé Soleimani comme terroriste international.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a pour sa part averti le guide suprême iranien que « tout régime qui menace de détruire l’État d’Israël » s’exposait à « un danger similaire« . »Les menaces de Khamenei de mettre en œuvre ‘la solution finale’ contre Israël rappellent le plan génocidaire des Nazis visant à anéantir le peuple juif« , a tweeté le chef du gouvernement israélien.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a également condamné « les propos antisémites et haineux du guide suprême iranien« .

Souhail Ftouh