Mr Guy Millière, un ami d’israel, vient sur Montréal du 29 novembre au 4 décembre 2010.

Guy Millière est un écrivain objectif comme il y en a plus. C’est LE grand penseur français occidentaliste du moment.

Il interviendra dans le forum E-PaperWorld 2010. Il viendra parler de son dernier livre.

« La résistible ascension de Barack Obama » (1).

Ce livre a pour objet de donner plus de lumiéres sur la montée de cet homme qui est aujourd’hui prêt à tout faire pour affaiblir Israel dans le Proche –Orient.

Un concert de louanges sans précédent a accueilli l’élection de Barack Hussein Obama. Pourtant peu d’amis de l’état d’Israël souhaitaient, en novembre 2008, l’élection cet homme à la présidence des USA. Leurs inquiétudes se révèlent aujourd’hui justifiées.

Guy Millière était parmi les premiers intellectuels qui ont évoqués les risques que comporte l’élection d’Obama sur la politique proche orientale de Washington. Au moment de l’élection, et au cours des semaines et des mois qui ont suivi, Millière été l’un des seuls à dire que les Etats-Unis et le Monde entraient dans une période très sombre et très dangereuse. On l’a alors injusrement accusé d’être excessif. La période d’aprés les éléctions l’a donnée raison.

Guy Millière estimait qu’Obama serait pire que Carter : « désormais ce serait faire injure à Jimmy Carter que de le comparer à Barack Obama » ajoute le grand penseur français. Il a comparé Obama à un orage ou à une tornade.

« J’ai dit qu’il se comportait en allié des islamistes. Tout cela se révèle de plus en plus exact, avec une différence : les orages et les tornades passent. Obama me semble désormais prêt à tout faire ».

L’élection d’Obama a donné raison aux pessimistes. Obama qui partage les préjugés et les aveuglements de la « gauche américaine » a intensifié ses pressions sur Israel lorsqu ‘il a reuni – mesure exceptionnelle – les dirigeants de la communauté juive américaine et leur a demandé de faire pression sur Netanyahu.

L’objectif de son Administration est de faire tomber le gouvernement Netanyahu. Obama préférerait voir un gouvernement de gauche à Jérusalem, car le Parti Démocrate lui-même a subi durant ces dernières années une lente métamorphose sous l’influence de son aile gauche radicale. On sait déjà que les universités américaines sont devenues un vivier de la contestation contre Israël.

Le comportement d’Obama en ce qui concerne les implantations et son ingérence dans le développement naturel des habitations juives en Judée Samarie a constitué un danger contre la démocratie israélienne.

Barak Hussein Obama continue à faire pression sur Israël pour qu’il renonce à sa dernière cartouche face à l’intransigeance arabe contre sa reconnaissance comme état Juif et veut aider les palestiniens à fonder à Etat raciste et « Judenrein » à coté d’Israel.

Obama pesiste de faire le jeu des ennemis d’Israel en se prêtant au jeu de l’Iran en lui permettant surtout de gagner quelques mois encore pour obtenir sa bombe atomique et agrandir son influence au Moyen Orient, et ceci malgré les avertissements de Netanyahu.

Ce président non crédible au nom de Barack Hussein Obama considère d’ores et déjà la nucléarisation de l’Iran comme une chose accomplie. Il laisse la Turquie dériver vers l’islam radical, ne s’inquiète plus du tout de ce qui se passe au Soudan, et place Israël dans la position du bouc émissaire coupable de tous les maux.

Quelques jours seulement nous séparent des élections de mi mandat. Ces élections seront les plus décisives de l’histoire américaine. Elles diront si ce que Guy Millière appelle, sur un mode brechtien, « la résistible ascension de Barack Obama » s’arrêtera là, ou si elle se poursuivra.

En tous cas Guy Millière est sure d’une chose : « Ceux qui en Europe trouveraient anodin qu l’ascension de Barack Obama se poursuivre devraient réfléchir. L’Europe va très mal et n’a aucun moyen de se défendre. Si les Etats-Unis devaient tomber, la mort de l’Europe viendrait plus vite, et il n’y aurait aucune issue. »

Ftouh Souhail

(1) « La résistible ascension de Barack Obama » de Guy Millière est publié aux éditions L’Apart De L’esprit (298p. 20€)

0 0 vote
Article Rating