| More

La grève de la faim des terroristes palestiniens détenus par Israël continuait à s’étendre deux semaines après son lancement, a indiqué la porte-parole de l’administration pénitentiaire israélienne Sivan Weizman.

“Il y a actuellement 1.550 prisonniers en grève de la faim”, a déclaré Sivan Weizman, qui avait avancé lundi le chiffre de 1.450 participants.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, a indiqué que le président palestinien Mahmoud Abbas s’est mis d’accord avec la Ligue arabe pour soumettre la question des terroristes palestiniens incarcérés en Israël, à l’Assemblée générale des Nations unies et d”’internationaliser” ce dossier. Il a ajouté sur les ondes de Kol Palestine que les membres fixes de la Ligue arabe convoqueront prochainement une réunion d’urgence consacrée aux détenus palestiniens.

Salim al-Zaanoun, président du Conseil national palestinien, le parlement en exil de l’OLP, a fait porter à Israël la responsabilité de l’état “critique” de deux terroristes détenus palestiniens en grève de la faim depuis 64 jours.

“Bilal Diab et Thaër Halahla sont désormais dans un état critique”, a déclaré Salim al-Zaanoun, invitant “les autorités israéliennes à respecter les lois internationales quand ils ont affaire à des prisonniers”.

“J’appelle le monde et les organisations internationales à mettre fin aux violations des droits de l’Homme commises par Israël qui se croit au-dessus de la loi”, a-t-il dit dans une déclaration à Amman. Les deux terroristes ont été transférés mercredi de la prison de Ramleh vers l’hôpital Assaf HaRofeh.

Le ministre palestinien des Prisonniers Issa Qaraqaë a prévenu mardi Israël que la mort éventuelle d’un des détenus palestiniens en grève de la faim provoquerait une “explosion de violences”. “Nous n’accepterons pas que nos prisonniers reviennent dans des cercueils des prisons de l’occupant”, a-t-il affirmé devant 3.000 personnes rassemblées à Shehem (Naplouse). Lors d’un autre rassemblement, à Gaza, Khaled al-Batsh, un chef local du Djihad islamique, a mis en garde contre de possibles représailles contre les habitants juifs de Judée-Samarie. Leur sécurité ”se trouve entre les mains de l’administration des prisons”, a-t-il dit.

Quelque 150 personnes manifestent ce vendrdi 4 mai devant le pénitencier Ayalon de Ramleh en solidarité avec les terroristes incarcérés en grève de la faim. On trouve parmi les participants, les familles des détenus, le chef de la branche nord du Mouvement islamique israélien et le député Jamel Zahalka.

Deux terroriste du Djihad islamique, Thaër Halahla et Bilal Diab, détenus par Israël en grève de la faim depuis 65 jours ont comparu jeudi devant la Cour suprême, qui a renvoyé sa décision sur leur demande de remise en liberté, selon leur avocat et des organisations palestiniennes des droits de l’Homme.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*