| More

                                           Le modèle du Falcon 7X construit par Dassault Aviation, pour Mahmoud Abbas

 

L’Autorité palestinienne vient de se payer un jet privé luxueux, un Falcon 7X de 50 millions de dollars, pour Mahmoud Abbas Abou Mazen. L’avion sera livré depuis l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à Amman dans quelques semaines, et y stationnera pour être utilisés par Abou Mazen.

Le financement de l’avion proviendrait à la fois du budget de l’Autorité palestinienne (20 millions de dollars) et du Fonds national palestinien (30 millions de dollars). Cet achat somptuaire intervient alors que l’aide américaine aux Palestiniens a été considérablement réduite et que d’autres coupes pourraient être annoncées.

Tarek Abbas, le fils du président de l’Autorité palestinienne qui n’a aucune responsabilité politique, a déjà une collection de voitures à faire pâlir de jalousie un patron du CAC40.

Le Falcon 7X de Mahmoud Abbas est un avion d’affaires haut de gamme de la famille Falcon construit par Dassault Aviation. Il a une distance franchissable de 11.000 km. Chaque heure de vole va coûter 24 000 dollars.

Chaque année, il faut aussi  tenir compte de la somme de tous les coûts fixes et des frais d’exploitation (salaires des pilotes et de l’équipage). Le Premier ministre israélien n’a pas et n’a jamais eu d’avion privé.

 

En Israël, on réfléchit aux handicapés et aux personnes âgées avant d’augmenter les salaires des ministres 

Alors que les Palestiniens achètent un jet privé luxueux pour leur chef, La commission des Finances de la Knesset indexe les salaires des ministres israéliens au salaire moyen afin de les aligner sur ce que les autres députés gagnent.

Les députés ont voté, le 15 janvier 2018, pour accorder aux ministres une légère augmentation de 5 000 NIS par mois et le Premier ministre un supplément de 5 500 NIS.

Après une réunion houleuse, la Commission des Finances de la Knesset a voté pour augmenter le salaire de base des ministres à 44 200 NIS par mois, tandis que le Premier ministre gagnera maintenant 49 600 NIS par mois. Au total, cela coûtera à l’Etat  seulement  2 millions de NIS supplémentaires par an.

La commission a également décidé que les futures augmentations salariales des ministres seraient indexées au salaire moyen plutôt qu’à l’indice des prix à la consommation.

En plus de leur salaire, les ministres en Israël  bénéficient d’un éventail d’avantages, dont 26 jours de vacances par an, un montant alloué pour des vêtements et un logement, une voiture avec chauffeur, des bureaux à Jérusalem et à Tel Aviv et des conditions de retraite confortables.

En raison des différentes méthodes de calcul de l’augmentation des salaires pour les dernières années, actuellement le président de la Knesset gagne plus que le Premier ministre, et le chef de l’opposition plus qu’un ministre du gouvernement.

Le député religieux Moshe Gafni de YaHadout HaTorah  ( en Photo), qui dirige la commission des Finances, a déclaré qu’il s’était senti coupable de la réalité biaisée, à savoir que certains membres de la Knesset gagnaient plus que des ministres. « Personne d’autre n’a eu le courage de faire ça sauf moi », a-t-il dit, selon Ynet.

Comme l’année dernière, les députés de Yesh Atid ont décidé d’abandonner leur augmentation de salaire, estimée à environ 1 300 NIS par mois.

Le ministre israélien des Transports et du Renseignement, Israel Katz (Likud) a aussi demandé à Gafni de l’exclure.
« A l’heure actuelle, lorsque des groupes défavorisés tels que les handicapés et autres luttent pour un niveau de vie minimum avec dignité », a déclaré Katz, « je préfère que cet argent soit transféré pour ces objectifs importants », a rapporté Hadashot.

Souhail Ftouh 

 

 

Leave a Reply

*