| More

L’écrivain français Bernard-Henri Lévy a transmis au Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu un message rédigé par le Conseil national de transition libyen, a-t-on appris ce jeudi. Dans ce message, le Conseil affirme que le futur régime libyen sera modéré et aura pour préoccupation la justice pour les Palestiniens et la sécurité pour Israël.

Les rebelles libyens ont l’intention d’instaurer des relations diplomatiques avec Israël, une fois qu’ils seront au pouvoir à Tripoli.

Le philosophe Bernard-Henri Lévy avait annoncé avoir reçu un message rassurant en ce sens du Conseil national de transition libyen à transmettre au Premier ministre israélien.

Selon ce message, “le futur régime libyen entretiendra des relations normales avec les autres pays démocratiques, y compris avec Israël”, a précisé l’écrivain, en provenance de Misrata, ville rebelle située à l’est de Tripoli. Un porte-parole de M. Netanyahu a confirmé à l’AFP que le Premier ministre avait reçu M. Lévy dans la matinée.

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a salué ce jeudi l’intervention de la France en Libye pour tenter de mettre fin au conflit.

“Kadhafi a un lourd passé de soutien au terrorisme international et de recours à la terreur contre son peuple. Il n’a jamais été un ami d’Israël ou du peuple juif et Israël ne regrettera certainement pas de le voir disparaître de la scène”, ajoute le communiqué.

Le Premier ministre a fait parvenir un message, début mars 2011, aux membres de l’Onu dans lequel il estime que “la prise de sanctions contre le dictateur libyen Mouammar Kadhafi pourrait avoir un effet dissuasif à l’égard des dirigeants iraniens”. “L’Iran, comme la Libye, viole systématiquement les droits de l’homme, et, de ce fait, leurs dirigeants ne doivent bénéficier d’aucune immunité”, a poursuivi le chef du gouvernement. “Si la communauté internationale envisage des sanctions sévères contre la Libye, elle doit les appliquer également à l’égard de l’Iran”, a conclu Netanyahu.

En février 2011, ”Zenga-Zenga” un mashup (mélange de musiques) du DJ israélien Noy Alooshe avait eu beaucoup de succès sur Internet et était devenu l’hymne officieux de la révolte contre le dictateur libyen Mouammar Kadhafi.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*