| More

Ce lundi, 13 février 2012, deux attaques terroristes ont visé le personnel diplomatique israélien en Inde et en Géorgie.

Une première explosion a retenti à proximité du bâtiment de l’ambassade israélienne à New Delhi.

Le chef de la police de New Delhi, en Inde, a indiqué au vu des témoignages, qu’une bombe magnétique a vraisemblablement été collée par un motard à l’arrière du véhicule de la diplomate israélienne Tal Korn-Yehoshoua alors qu’elle conduisait, et actionnée à distance quelques secondes plus tard. Tal a été opérée durant plusieurs heures pour qu’on lui extraie des éclats, mais ses jours ne sont pas en danger.

“Il y a eu des incidents au cours desquels le personnel de l’ambassade a été visé à New Delhi et à Tbilissi”, a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère des affaires étrangères , Yigal Palmor, précisant qu’au moins un Israélien avait été “blessé dans l’explosion d’une voiture à New Delhi”.
“Nous examinons ces deux incidents et coopérons avec les forces de sécurité locales”, a ajouté M. Palmor.
À Tbilissi, la police locale a désamorcé lundi une bombe découverte dans la voiture d’un employé de l’ambassade israélienne a pour sa part indiqué le ministère géorgien de l’Intérieur.

« Un employé de l’ambassade israélienne [en Géorgie] a découvert un engin explosif présumé dans sa voiture et a appelé la police », a indiqué le porte-parole du ministère précisant que cet engin avait été « neutralisé ».

L’ambassadeur d’Israël en Géorgie, Yitzhak Gerber, a déclaré aux médias israéliens que « nous n’avons pas tous les détails pour le moment. D’après ce que nous savons, il y a eu une tentative de placer un engin explosif sur une voiture appartenant à l’un de nos employés locaux. Il s’en aperçut alors qu’il était en route vers l’ambassade. Un boitier traînait sur la route, tout en étant accroché au véhicule. Le conducteur est sorti de la voiture et a vu l’engin explosif mal attaché. Le dispositif a été désamorcée.«

L’ambassadeur iranien en Inde, Mehdi Navizadeh, a nié toute implication de son pays dans l’attentat contre la femme d’un diplomate israélien à New Delhi. ”Nous condamnons toute attaque terroriste, et rejetons les accusations des responsables israéliens”, a-t-il déclaré cité par l’agence IRNA. ”Ces accusations sont de purs mensonges, comme les fois précédentes”, a-t-il ajouté.

Il y a indiscutablement la main de Téhéran derrière ces attentats .En plus ces attentats coïncident avec l’anniversaire de l’assassinat d’un chef militaire du Hezbollah chiite libanais, Imad Moughnieh, imputé à Israël, le 12 février 2008, qui donne régulièrement lieu à des avertissements aux voyageurs israéliens.

Le chef du service de sécurité du Shin Bet, Yoram Cohen, a en plus déclaré le 2 février dernier que l’Iran essaye d’atteindre des cibles israéliennes dans le monde entier, afin d’essayer d’arrêter les assassinats de ses atomistes.

L’ex-chef du Conseil à la sécurité nationale d’Israël, le général Guiora Eiland, a estimé aussi le 16 janvier 2012 dans une interview à la radio militaire Galei Tsahal que l’Iran est ”déterminé à riposter à l’élimination de son expert nucléaire”, à Téhéran. ”Il ne fait aucun doute que l’Iran est sous pression, cela se traduit par ses réactions’’, a-t-il ajouté.

Le président israélien Shimon Pérès a vivement lundi soir condamné les attentats contre les ambassades d’Israël en Inde et en Géorgie. ”Face à ces activités terroristes, Israël ne panique pas et continuera à agir pour protéger ses citoyens partout dans le monde”, a-t-il déclaré. Il a souligné que ces attentats viennent tout droit d’Iran, qui arme et finance le terrorisme global.

Le mois dernier, selon les médias d’Azerbaïdjan, un complot terroriste a été mis à jour et visait l’ambassadeur israélien à Bakou, la capitale. Selon ces informations, les 3 autochtones arrêtés pour avoir planifié l’attentat prévoyaient de s’en prendre à des cibles juives, et en tête à l’ambassadeur israélien. Ils devaient, selon les estimations, recevoir 150.000 dollars pour cette élimination.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*