| More

“Jewish Identities in Iran Resistance and Conversion to Islam and the Baha’i Faith by Mehrdad Amanat

Jewish Identities in Iran ou “Identités juives en Iran”, tel est le titre du livre récemment publié par Mehrdad Amanat, historien américain d’origine iranienne. Cet ouvrage offre non seulement un éclairage historique sur les rapports de l’Islam avec le Bahaïsme et le Judaïsme en Iran mais analyse également les relations entre les Juifs et les Bahaïs.

Les différents chapitres de ce livre sont consacrés à la situation des Juifs en Iran avant l’avènement de l’Islam ainsi qu’à leur conversion au Bahaïsme à l’époque des Safavit et Qajar et plus tard.

Pour les groupes confessionnels minoritaires vivant au dix-neuvième siècle, l’Iran, la conversion religieuse à l’islam – à la fois volontaire et forcé – a été le principal moyen d’intégration sociale et de l’assimilation.

Cependant, pourquoi est-il que certains juifs perses au lieu embrassé la foi bahá’íe émergente, qui a été soumis à plus rude persécution que le judaïsme? Mehrdad Amanat explore les expériences de conversion de familles juives pendant ce temps, et examine le fluide, de multiples identités religieuses que les convertis de nombreux adoptée.

La fluidité religieuse illustrée par la conversion généralisée volontaire de juifs iraniens au bahaïsme présente une alternative à la vue de rejet de la religion qu’en ce qui concerne des millénaires de l’expérience religieuse comme intrinsèquement coercitive, de nature oppressive, rigidement dogmatique et une force constante de division sociale.

Pour l’auteur du livre, la religion bahá’íe, apparue à la fin du XIXe siècle, considérait toutes les religions comme équivalentes et portait un regard plus moderne sur l’homme et le monde ; elle en paraissait d’autant plus attrayante aux yeux de certains Juifs, car elle leur permettait de conserver leur tradition et culture religieuse.

Amanat insiste sur les échanges interculturels et interreligieux qui existaient entre les différentes minorités religieuses notamment au début du XXe siècle, avant la révolution islamique, en Iran. Ce qui est loin d’être le cas dans l’Iran d’aujourd’hui.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*